MAROC
06/04/2019 15h:38 CET | Actualisé 06/04/2019 15h:42 CET

Nouvelle opération séduction au Maroc de la région canadienne de l'Acadie

Au programme, des rencontres à Casablanca avec des représentants en éducation, tourisme, affaires et en immigration.

Instants via Getty Images
Un drapeau acadien et des drapeaux canadiens, photographiés dans la province canadienne du Nouveau Brunswick.

IMMIGRATION - L’opération “Destination Acadie” est de retour. “Visiter, vivre, travailler, démarrer une entreprise ou étudier au Canada vous intéresse? Venez découvrir l’accueil chaleureux et les opportunités qui s’offrent à vous dans cette belle région de l’Est du Canada”, encourage une publication sur Facebook, annonçant des rencontres programmées à Casablanca, les 26 et 27 avril prochain, mais aussi à Dakar et Lisbonne.

À travers ces journées, la mission propose des rencontres avec des représentants en éducation, tourisme, affaires et en immigration du Nouveau-Brunswick et de la Nouvelle-Ecosse, provinces de la région majoritairement francophone de l’Acadie. “Des agents d’Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC)‎ seront également présents pour donner de l’information sur les procédures d’immigration temporaire et permanente au Canada”, poursuit la publication. Les places étant limitées, il est prudent de s’inscrire en ligne, recommandent les organisateurs.

Il ne s’agit pas d’une première puisqu’en 2016 déjà, face une population vieillissante et l’installation de nouveaux habitants anglophones, les autorités de ces provinces cherchaient à attirer de nouveaux arrivants francophones, notamment en se tournant vers les pays du Maghreb à travers le programme “Destination Acadie”. L’opération avait été reconduite en 2017 au Maroc, à Casablanca, Tanger, Rabat et Marrakech, et avait rencontré un franc succès, confiait alors le directeur du projet à notre rédaction.

Mis en place en 2012, le projet Destination Acadie a pour principal objectif d’accroître la migration des personnes francophones vers les provinces canadiennes de l’Acadie. Avant 2016, seuls la France, la Belgique et la Suisse faisaient partie des pays visés par cette opération.