MAROC
05/11/2018 17h:19 CET

Nouveaux horaires: Le GMT+1 ne s'appliquera aux écoles qu'à partir du 12 novembre

Parents d'élèves, les cours sont maintenus aux mêmes horaires pendant cette semaine!

Youssef Boudlal / Reuters

HORAIRE - Un rectificatif. À la veille du retour des élèves à l’école le 7 novembre, le ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur, de la Formation professionnelle et de la Recherche scientifique annonce que le changement d’heure n’aura pas lieu le jour de la rentrée mais lundi prochain, le 12 novembre.

Alors qu’il avait annoncé par la voie d’un communiqué officiel publié samedi 27 octobre que les élèves entameront leurs cours mercredi à 9h, le département de Saïd Amzazi rectifie la date en publiant un deuxième communiqué ce lundi. Dans ce dernier, il informe les parents d’élèves, les cadres pédagogiques et administratifs ainsi que l’opinion publique que les horaires ne subiront aucun changement durant cette semaine. Le mercredi 7 novembre, les élèves iront donc à leur école comme d’habitude à 8h. 

Le nouvel horaire ne sera appliqué qu’au début de la semaine prochaine, précise le communiqué. Le ministère invite les parents d’élèves désirant s’informer sur les nouveaux horaires de prendre contact avec les écoles, les académies ou de consulter le site web du ministère: www.men.gov.ma

Dans une note datée du 2 novembre, adressée aux académies, inspecteurs et directeurs des établissements scolaires, les emplois du temps se présentent en deux formats. Pour les écoles du primaire en zone urbaine qui dispensent des cours du lundi au vendredi, les cours de la matinée auront lieu de 9h à 13h. Tandis que la séance de l’après-midi devra durer de 15h à 17h (sauf pour mercredi après-midi où les élèves n’auront pas cours).

Pour la zone rurale, c’est l’horaire continu qui sera appliqué pour les écoles primaires: de 9h à 15h avec une pause de 30mn entre les deux séances matinée et après-midi.

Au secondaire, deux formules sont proposées: soit de 9h à 13h et de 15h à 18h ou de 9h à 12h et de 14h à 18h.

La Fédération nationale des associations des parents d’élèves au Maroc (FNAPEM) avait tenu une réunion d’urgence le samedi 27 octobre pour faire le point sur la situation. Elle avait remis en question la logique des nouveaux horaires estimant que ceux-ci étaient censés être en adéquation avec ceux des administrations. “La plupart des parents déposent leurs enfants à l’école avant de se rendre au travail. Maintenant, les parents devront être au bureau avant que les enfants ne rentrent à l’école. Cela n’a pas de sens!” avait déploré le président de la FNAPEM, Ali Fannach, dans une déclaration au HuffPost Maroc. “Il faudrait donc qu’un des parents ne travaille pas, ou que les enfants n’aillent pas à l’école...”, avait-il ironisé.

Le décret de mise en oeuvre du GMT+1 a été adopté à l’issue d’un conseil de gouvernement exclusivement consacré à la question, le vendredi 26 octobre. Depuis, les cafouillages dus au lancement précipité de mesures accompagnant son application font parler d’eux. “Oui, nous ne nous y sommes pas bien préparés”, a avoué le chef du gouvernement Saad-Eddine El Othmani dans une interview télévisée d’Al Aoula et Medi1 TV. Pour lui, cette précipitation trouve sa légitimité dans “la nécessité vitale de garantir au citoyen l’accès à l’électricité”.