MAROC
12/08/2019 16h:08 CET

Norvège: Le tireur de la mosquée comparaît devant le tribunal d'Oslo

L'homme, âgé de 21 ans, "n'admet aucune accusation criminelle".

CORNELIUS POPPE via Getty Images
Le tireur de la mosquée de Bærum Philip Manshaus et son avocate, Unni Fries, se présentent au tribunal d'Oslo pour une audience le 12 août 2019 en Norvège.

TERRORISME - Le jeune Norvégien, suspecté d’avoir tiré dans une mosquée des environs d’Oslo samedi et d’avoir tué sa demi-soeur, a comparu lundi devant le tribunal de district d’Oslo en vue de son placement en détention provisoire pour “acte terroriste” et “homicide”.

L’homme, identifié par les médias norvégiens comme Philip Manshaus, âgé de 21 ans, “n’admet aucune accusation criminelle” et “exerce toujours son droit au silence”, selon son avocate Unni Fries.

Manshaus a exigé sa remise en liberté, a déclaré Fries à la presse après l’audition tenue à huis clos, précisant qu’elle ne fera aucun autre commentaire sur l’affaire.

Le juge devrait ordonner sa mise en détention provisoire. La police demande le placement du suspect en isolement total pour quatre semaines, interdisant les visites en prison, les lettres et toute couverture médiatique.

Selon un communiqué publié dans la matinée, la police d’Oslo a étendu les chefs d’accusation, qui ne portaient jusqu’alors que sur “homicide” et “tentative d’homicide”, pour y inclure la qualification d’“acte terroriste”.

Samedi après-midi, le suspect avait ouvert le feu au centre islamique Al-Noor à Baerum, banlieue résidentielle d’Oslo, avant d’être maîtrisé par une des trois personnes présentes sur place et remis à la police. Un homme de 65 ans qui s’était jeté sur lui a été légèrement blessé dans l’empoignade.

Quelques heures plus tard, les enquêteurs ont découvert à son domicile le cadavre d’une jeune femme, ensuite identifiée comme étant sa demi-soeur.

Dimanche, la police a indiqué que l’assaillant de la mosquée avait “des vues d’extrême droite”. “Il avait des positions xénophobes, il voulait semer la terreur”, a déclaré un responsable de la police d’Oslo, Rune Skjold, lors d’une conférence de presse.