TUNISIE
24/07/2019 15h:46 CET

Non, les "meth gators" n'existent pas, c'était une blague de la police américaine

Il s'agissait seulement d'un message de prévention contre le fait de jeter des drogues dans les toilettes.

Copyright (C) Arto Hakola. All rights reserverd. via Getty Images

ANIMAUX - Les “meth-gators”, ces alligators drogués à la méthamphétamine dans la région du Tennessee aux Etats-Unis, avaient beaucoup fait parler d’eux sur la Toile la semaine dernière. Cependant, le chef de police du département de Loretto a déclaré, dans une interview pour Fox 17, que ce phénomène n’était “qu’une blague”.

“Soyons clairs entre nous: les ‘meth-gators’ étaient une métaphore amusante pour vous montrer les dangers de jeter des drogues ou autres substances dans les toilettes”, a aussi précisé la police de Loretto, dans un post Facebook supprimé depuis mais relayé par les médias américains ce vendredi 19 juillet. “Encore une fois, les ‘meth-gathors’ ne sont pas vrais. Disons le encore une fois: LES METHS-GATORS NE SONT PAS (pour le moment) VRAIS”.

Ce post fait suite à l’emballement des internautes après une annonce atypique de la part des forces de l’ordre. “Les gars, svp, ne jetez pas vos drogues dans les toilettes”, pouvions-nous lire sur leur compte Twitter. “Des canards, des oies et d’autres volatiles fréquentent ces bassins et on frémit en imaginant ce que l’un d’eux, chargé en méthamphétamine, pourrait faire. On pourrait créer des meth-gators”, mentionnait le post.

Après avoir arrêté un homme qui venait de jeter de la méthamphétamine dans les toilettes, le département de police de Loretto dans le Tennessee avait décidé de faire cette annonce pour montrer l’effet de ce genre d’actions sur l’environnement ainsi que sur les animaux vivants dans les lacs.

Mais nombreux sont ceux qui y ont cru. Après la publication de ce message alarmant, les bureaux du poste de police ont reçu une vague d’appels de professionnels et journalistes du monde entier, leur demandant s’ils avaient réellement trouvé des ‘meth-gators’.

Après avoir expliqué qu’il ne s’agissait en fait que d’une blague, le département souhaite désormais transformer cet emballement en quelque chose de positif: il a décidé de vendre des t-shirts avec le meme ‘meth-gator’ dont les profits financeront une association qui vient en aide aux jeunes victimes d’addiction.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.