MAROC
24/05/2019 19h:52 CET | Actualisé 24/05/2019 19h:52 CET

"Non, il n'y aura pas de bus réservés aux femmes", confirme le maire de Rabat

Il précise avoir fait allusion à l'expérience japonaise, il y a deux ans.

Stefan Puscasu / STFP.net

DÉMENTI - Face à l’ampleur de la rumeur, indiquant le lancement imminent d’un projet des “bus roses” qui seraient exclusivement réservés aux femmes dans la capitale, cette fois-ci, c’est le maire de Rabat en personne, Mohamed Sadiki, qui réagit. Et pour cause, le lancement d’une campagne de recrutement de 180 conductrices d’autobus a laissé croire, pour certains, que Rabat aura des bus roses. Sadiki a coupé court à la rumeur par le biais d’une déclaration écrite transmise à la presse, ce vendredi 24 mai.

“Tout ce qui a été publié sur le sujet n’a absolument aucun fondement”, souligne-t-il d’emblée, rappelant que “la gestion du transport urbain ne relève pas exclusivement des attributions de la commune de Rabat, mais d’un organisme de coopération liant l’ensemble des collectivités locales de la capitale, en collaboration avec les communes de Salé et Témara ainsi que le reste des communes rurales de la région”.

Le maire de la ville déplore la lecture “biaisée” de l’annonce de recrutement des conductrices ayant sorti ses déclarations relatives aux bus réservés aux femmes de leur contexte. Il précise avoir fait ces déclarations, il y a plus de deux ans, dans le cadre de la lutte contre le harcèlement dans les transports en commun et de la campagne nationale contre la violence à l’égard des femmes. A ce moment là, Sadiki précise avoir évoqué le modèle japonais, en faisant référence à l’expérience de la ville de Tokyo visant à consacrer des wagons de métro aux femmes aux heures de pointe.

Le maire de la capitale regrette que ses propos soient détournés et étiquetés comme s’inscrivant dans une tendance discriminatoire envers les femmes. Il dément formellement qu’il y ait “toute intention” d’entreprendre un projet de ce genre et affirme qu’aucune mesure dans ce sens n’a été prise par la mairie. 

Il a également rappelé, dans cette déclaration, les accords signés avec les deux compagnie Alsa et City Bus, qui devraient remplacer la société Staréo. Les nouvelles sociétés entameront l’exploitation du premier lot des nouveaux autobus dès juillet prochain