TUNISIE
10/07/2018 14h:37 CET

Nidaa Tounes: Fissures au sein du clan de Hafedh Caïd Essebsi?

Les propos de Sofiène Toubel semblent créer de nouveaux remous au sein du parti Nidaa Tounes

FETHI BELAID via Getty Images

Après 16 mois de gel, l’instance politique de Nidaa Tounes s’est réunie enfin ce lundi 9 juillet 2018, confie le président du bloc parlementaire du parti Sofiène Toubel à Mosaïque Fm.

Cette réunion qui intervient le lendemain de l’attaque terroriste de Jendouba où six agents de la garde nationale sont tombés en martyrs appelle à l’union nationale et la stabilité politique et gouvernementale du pays. “C’est un pas positif”, martèle-t-il en précisant qu’il s’agit de l’unique structure légitime du parti.

En effet, selon Toubel, il est primordial d’unir toutes les forces des parties politiques et des organisations nationales afin de surpasser la crise et d’éradiquer le terrorisme, et ce loin des tiraillements. 

Concernant les questions en suspens relatives à la crise politique, aux résultats des élections municipales ainsi que les préparatifs pour le prochain congrès électoral du parti, Toubel a fait savoir que ces sujets de discorde seront reportés pour la réunion du mercredi 11 juillet.

La déclaration de Toubel laisse, en effet, prétendre que ce dernier estime qu’il serait plus judicieux de procéder à la stabilité politique et gouvernementale comme une soupape de sécurité afin d’éviter le chaos. C’est une révélation qui serait en mesure de remettre en cause la position du parti Nidaa Tounes qui a appelé à maintes reprises au changement de Youssef Chahed et à un total remaniement ministériel.

Réagissant à ces propos, le porte-parole de Nidaa Tounes, Mongi Harbaoui a réfuté, à Mosaïque Fm, l’idée de Toubel concernant la stabilité gouvernementale. Il a indiqué que cette position n’engage que lui en ajoutant que cette réunion ne peut pas être considérée comme étant officielle. 

“Les membres de l’instance politique du parti sont au nombre de 32” souligne-t-il en ajoutant qu’ “il s’agit d’une rencontre ordinaire entre certains députés, notamment en l’absence du représentant légal et du directeur exécutif du parti”. D’après lui, cette réunion n’engage en rien les structures légales du parti. 

Pour conclure, Harbaoui rappelle que Nidaa Tounes maintient sa position en ce qui concerne la réconciliation nationale et souligne son engagement à favoriser l’intérêt général du pays, et ce sans calculs politiques étroits. 

Ce différend entre Toubel et Harbaoui lève le voile sur une nouvelle crise au sein du parti Nidaa Tounes. Une nouvelle division entre les fidèles de Hafedh Caïd Essebsi, serait en vue.    

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.