TUNISIE
16/08/2018 12h:22 CET

Nidaa Tounes et Machrou' Tounes travaillent à la formation d'un bloc parlementaire commun

Ce qui en fera le premier en nombre de sièges à l’Assemblée des représentants du peuple

Les blocs parlementaires des partis Nidaa Tounes et Machrou’ travaillent à la formation d’un bloc seul bloc parlementaire uni, ce qui en fera le premier en nombre de sièges à l’Assemblée des représentants du peuple, a indiqué mercredi un communiqué signé des deux présidents des blocs parlementaires.

 

À travers cette initiative, les deux blocs veulent créer “une soupape de sécurité pour le processus politique” évitant ainsi “toute instrumentalisation politique au processus législatif”.

Cette “force parlementaire” garantira la “stabilité politique” et permettra de trancher “tous les conflits qui pourront ralentir la conduite de la chose publique” ajoute le communiqué.

Ouverte aux autres forces parlementaires, cette initiative veut pousser à “améliorer le rendement de l’institution législative et appuyer le rôle du pouvoir exécutif” notamment en matière de réforme du code électoral, de l’institution de la Cour Constitutionnelle et de l’élection d’un président à l’Instance Supérieur Indépendante pour les Élections (ISIE), trois sujets bloqués depuis un certains temps faute de consensus.

Cela permettra également d’adopter une loi de finances qui soit opérationnelle et efficace dans face aux défis sociaux et économiques et de pousser à un consensus sur les grandes réformes à entreprendre.

Une prochaine réunion devrait avoir lieu afin d’affiner ses propositions ajoute le communiqué.

Depuis quelques jours, l’idée de créer une “nouvelle coalition” regroupant les partis issus du morcellement de Nidaa Tounes a été lancée. Selon le journal Acharaa El Magharibi, cette coalition verra le jour le 1er septembre prochain sous le nom de l’ “Union de Nidaa Tounes”.

Cette coalition devrait être d’affronter les prochaines échéances électorales indique le journal qui ajoute qu’un front parlementaire sera même issu de ces rapprochements qui englobera ainsi près de 70 députés.

Toujours selon la même source, cette coalition regrouperait ainsi Hafehd Caid Essebsi, directeur exécutif de Nidaa Tounes, Ridha Belhaj qui a de nouveau rejoint Nidaa Tounes récemment, le secrétaire général de Machrou Tounes Mohsen Marzouk, le président du parti Al Mostakbal Taher Ben Hassine et le fondateur du parti Beni Watani Said Aïdi.

Cependant, ce dernier a envoyé une fin de non-recevoir à Nidaa Tounes estimant qu’ “aujourd’hui, les conditions ne sont pas propices” pour que ce parti fasse avancer le pays. Pour lui, “on ne peut pas s’installer, dire qu’on est ensemble et puis après s’interroger sur ce qu’on peut faire. Il y aura trop de conflits et ça créera un échec constant” a-t-il déclaré à Radio Med.

 

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.