TUNISIE
12/09/2018 21h:14 CET | Actualisé 12/09/2018 21h:59 CET

Nidaa Tounes donne un ultimatum de 24 heures à Youssef Chahed

Dépassé ce délai, le comité exécutif décidera de renvoyer le chef du gouvernement du parti.

Zoubeir Souissi / Reuters

Le comité exécutif de Nidaa Tounes, réuni mercredi, a décidé d’envoyer une correspondance au sein de laquelle a il donné 24 heures au chef du gouvernement Youssef Chahed afin d’expliquer sa relation avec le parti.

Dépassé ce délai, le comité exécutif décidera de renvoyer le chef du gouvernement du parti.

Le comité exécutif se réunira à nouveau jeudi à 18 heures afin d’arrêter sa position définitive à ce sujet ainsi que sur la présence de ministres de Nidaa Tounes au sein du gouvernement Chahed.

Par ailleurs, le député Ridha Charfeddine a été choisi pour diriger le comité en charge de l’organisation du prochain congrès du parti prévu en janvier prochain.

Concernant les députés qui ont démissionné du bloc parlementaire de Nidaa Tounes, le parti considère que ces derniers ont démissionné du parti conformément au règlement intérieur de celui-ci.

Vendredi, 8 députés du parti dont Zohra Driss et Moncef Sellami, ont annoncé qu’ils quittaient le bloc parlementaire de Nidaa Tounes. Lundi, un autre député, Wissem Saïdi, avait annoncé en direct sa démission du bloc parlementaire sur Mosaïque FM.

La députée démissionnaire du bloc parlementaire de Nidaa Tounes Zohra Driss avait taclé le directeur exécutif de Nidaa Tounes Hafedh Caid Essebsi regrettant notamment la façon unilatérale dont il dirige le parti: “Nidaa Tounes n’est pas un projet familial, ce n’est pas quelque chose qui appartient à une personne, c’est quelque chose qui appartient à la nation, à la Tunisie. Il appartient à chaque citoyen qui a voté pour lui”.

Dans un communiqué publié en réponse à cette démission, le parti Nidaa Tounes s’est attaqué au chef du gouvernement Youssef Chahed en l’accusant d’être à l’origine de la démission des parlementaires de Nidaa en ayant exercé une pression sur eux. 

Mercredi, en marge d’une réunion avec les députés du parti, Hafedh Caid Essebsi a affirmé dans une déclaration à la presse qu’il n’existe aucun conflit entre lui et le chef du gouvernement Youssef Chahed.

 

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.