MAROC
05/09/2018 17h:42 CET

Netflix a trouvé la solution la plus évidente pour exfiltrer Kevin Spacey de "House of Cards"

Le président Underwood est mort, vive la présidente Underwood.

NETFLIX

SÉRIES TÉLÉ - Aux grands maux, les grands remèdes. Embarrassé par les accusations de harcèlement et d’agressions sexuelles portées contre l’acteur de sa série “House of Cards” Kevin Spacey, Netflix devait trouver un moyen de faire disparaître son président des États-Unis. C’est chose faite.

Visé par une enquête de Scotland Yard portant sur deux agressions sexuelles et une quinzaine de cas de harcèlement notamment sur le plateau de la série, l’acteur deux fois oscarisé avait été définitivement écarté de cette sixième et dernière saison de “House of Cards” qui débute le 2 novembre prochain. Une des deux plaintes pour agression sexuelle ne donnera pas lieu à des poursuites car les faits qui se seraient déroulés en 1992 sont prescrits, a indiqué le producteur de Los Angeles ce mardi.

Si les auteurs de la série avaient trouvé un moyen d’évincer Franck Underwood en faisant de son épouse Claire Underwood sa remplaçante à la Maison Blanche, une solution plus radicale a été choisie.

Dans un trailer publié ce mercredi 5 septembre sur ses réseaux sociaux, Netflix a dévoilé le sort réservé à Kevin Spacey. On y voit Claire Underwood habillée en noir, s’adresser à la pierre tombale de son époux: “Je vais tout de même te dire ça Francis. Quand ils m’enterreront, ça ne sera pas au fond de mon jardin. Et quand ils viendront me rendre hommage... ils devront faire la file”.

 

Cet article a initialement été publié sur Le HuffPost France.