TUNISIE
08/04/2019 13h:54 CET

NBA : Décisif, Salah Mejri prend sa revanche et brille avec les Dallas Mavericks

“Il était super. Il a presque tout fait. Il a mis le paquet” commente son entraineur.

Joe Murphy via Getty Images

Le basketteur Salah Mejri poursuit sa belle fin de saison avec les Dallas Mavericks. Le Tunisien a livré un énorme match hier soir en NBA, inscrivant, à lui seul, 19 points et faisant 9 rebonds, 3 passes décisives et 4 contres.

En seulement 32 minutes, il a tout d’abord permis à son équipe de jouer les prolongations en inscrivant un panier crucial à 1″5 de la fin du match. Ensuite, devant près de 16 744 personnes, il a ouvert la séance des prolongations en enchainant 7 points consécutifs pour son équipe, permettant aux Mavs de mener 119-112. Phénoménal, il clôture son match avec pas moins de 19 points à lui seul, 9 rebonds, 3 passes décisives et 4 contres, contribuant fortement au succès des Mavs (129-127).

 

Une prestation qui n’a pas laissé indifférent Rick Carlisle, son entraineur: “il était super. Il a presque tout fait. Il a mis le paquet”. 

Un Salah Mejri au meilleur de sa forme, qui a de nouveau frappé, 4 jours après s’être illustré avec son équipe contre les 76ers de Philadelphie (122-102) en Conférence Est. 

Il avait livré sans conteste son meilleur match de la saison avec pas moins de 16 points inscrits, 14 rebonds, 2 tirs bloqués et 3 assists face aux 76ers, tout cela en 24 minutes seulement.

Premier double-double de la saison pour Mejri, qui avait répondu à ses détracteurs: “Cela a été une année difficile pour moi, avec beaucoup de hauts et de bas”, a-t-il déclaré, impacté par le manque de temps de jeu: “Certaines nuits, je joue, d’autres, je ne joue pas. Mais j’ai continué à travailler de la même façon depuis trois ans et je suis heureux d’avoir été récompensé ce soir”.

Originaire de Jendouba, le pivot de 2,17 m est le premier tunisien à évoluer en NBA. Intégrant l’Etoile du Sahel en 2006, sur le tard, à l’âge de 20 ans, il est ensuite passé par la Belgique (Anvers Giants). Intégrant le club espagnol de Obradoiro CAB en 2012, ses performances attirent l’attention du Real Madrid où il signe pour deux saisons, remportant l’Euroleague, la Coupe d’Espagne et le championnat d’Espagne. Lors de la saison 2013-2014, il totalise 3,5 et 2,9 passes décisives par match en moyenne en 26 matchs et contribue au succès de son équipe, qui domine la ligue espagnole. 

Il atterrit chez les Mavericks de Dallas en 2015, devenant par la même occasion le premier joueur maghrébin à signer avec une équipe de NBA.

Ecarté de l’effectif en février dernier suite aux arrivées de Justin Jackson et de Zach Randolph, il avait finalement réintégré les Mavs suite au départ de ce dernier. Salah Mejri dispute ainsi sa quatrième saison en NBA et envoie un beau message à ses détracteurs.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.