MAROC
14/02/2019 16h:31 CET

Nasser Bourita s'explique sur l'affaire des ambassadeurs d'Arabie saoudite et des Emirats arabes unis

La question taraude les Marocains depuis déjà plusieurs jours.

Alexander Shcherbak via Getty Images

MOYEN-ORIENT - La question brûlait les lèvres de plusieurs journalistes. Alors que le ministre marocain des Affaires étrangères Nasser Bourita tenait un point presse avec son homologue espagnol Josep Borrell ce jeudi 14 février à Rabat, il a été interrogé sur la question diplomatique qui taraude les Marocains ces derniers jours: les relations entre le Maroc et l’Arabie saoudite.

Depuis plusieurs jours, la presse nationale et internationale fait en effet état de tensions entre le Maroc, l’Arabie saoudite, et l’allié historique de cette dernière les Emirats arabes unis.

Des informations que nie formellement le ministre marocain des Affaires étrangères, affirmant que les ambassadeurs de ces deux pays n’ont pas été rappelés mais convoqués au Maroc pour les besoins de réunions pour ”évaluer les changements dans la région”.

“Le retrait de l’ambassadeur est une procédure qui nécessite des explications et d’informer le pays où l’ambassadeur se trouve”, explique Nasser Bourita aux journalistes.

Des “réunions de travail”

“Les ambassadeurs étaient au Maroc en début d’année pour le besoins de réunions de travail”, continue ce dernier. “Les relations entre le Maroc et l’Arabie saoudite sont bonnes et historiques (...). Cette région a connu d’importants changements, à la fois en interne et entre les pays”.

Pour le ministre, ces changements ont un impact sur les relations diplomatiques entre les pays - “il y a des choses qui se faisaient et qui ne se font plus et vice-versa” - et nécessitent des réunions. Selon le ministère des Affaires étrangères, les deux ambassadeurs sont depuis revenus à leur poste.

Il y a quelques jours, l’agence de presse américaine Associated Press (AP), qui citait alors des sources diplomatiques au Maroc, affirmait que le Maroc avait rappelé son ambassadeur à Riyad.