MAROC
16/03/2019 16h:09 CET | Actualisé 16/03/2019 16h:12 CET

Nasser Bourita réaffirme la non-ingérence du Maroc dans les événements en Algérie

Une mise au point ferme de la diplomatie marocaine.

Alexander Shcherbak via Getty Images

AFFAIRES ÉTRANGÈRES - Le ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale réaffirme la position de non-ingérence du Maroc dans le cadre des événements en Algérie, indique un communiqué. “Le royaume du Maroc a décidé de se tenir à une attitude de non-ingérence par rapport aux récents développements en Algérie, et s’est abstenu de tout commentaire à ce sujet”, tient à rappeler le département de Nasser Bourita.

“Malgré cette posture claire et constante, certains médias publiés en France et en Algérie cherchent obstinément à impliquer le Maroc, en lui prêtant des propos fallacieux et des positions dénuées de tout fondement”, s’indigne la même source. 

“Le Maroc ne peut donc qu’exprimer son grand étonnement à la publication de ces articles attribuant à la diplomatie marocaine des propos mensongers et éloignés de toute véracité”, souligne le communiqué, ajoutant que “le Maroc n’a ni à se mêler des développements internes que connait l’Algérie, ni à les commenter de quelle que manière que ce soit. Aucune déclaration n’a été faite à aucun média, de manière formelle ou officieuse”. 

Autre mise au point du document: “aucun contact n’a été établi avec Paris, ni avec aucun autre pays d’Europe ou d’ailleurs, à ce sujet”, affirme avec force le ministère, indiquant que le “Maroc rejette, également, avec force, l’allégation mensongère de coordination avec d’autres pays, notamment la France, sur les événements en Algérie”.

Appelant les médias concernés à respecter “les exigences éthiques et professionnelles”, la diplomatie marocaine conclut en rappelant qu’elle dispose de “canaux appropriés pour faire connaitre ses positions qu’elle a toujours eu le courage d’assumer”.