ALGÉRIE
15/05/2015 14h:33 CET | Actualisé 15/05/2015 14h:40 CET

Nakba: 67 ans après, Hadja Khadra raconte son expulsion de Rafat, son village natal (VIDEO)

67 ans après la Nakba, l'exode de près de 800.000 Palestiniens expulsés de leurs villages lors de la Première guerre israélo-arabe, Hadja Khadra Djaâfri, palestinienne âgée de plus de 80 ans, se rappelle de son village, qu'elle a dû quitté lors de cette catastrophe pour s'installer depuis au camp des réfugiés de Dheisheh, au sud de Bethléem, en Cisjordanie.

Hadja Khadra n'a plus revu Rafat depuis son expulsion avec près de 800.000 autres Palestiniens en 1948. Elle a révélé, rapportée par MaanNews, que des images de son village, ses habitants, ses enfants et ses prairies la hantent dans son sommeil depuis cette catastrophe.

"Nous croyions que nous regagnerons nos villages le lendemain". Hadja Khadra a révélé que la veille, sa mère avait d'ailleurs "caché la margarine et le lait", et s'était assuré que le bétail ne manquait de rien jusqu'à leur retour ... Un espoir rapidement anéanti, et le retour des Palestiniens a été sauvagement réprimé.

"Nous avions des champs, des bétails, des blés,des poulaillers et ils nous ont tués, expulsés, méprisés, torturés ..", a-t-elle martelé.

Assise devant une bibliothèque garnie de livres sur l'histoire de la Nakba, cette Palestinienne octogénaire a indiqué que la clé de son ancienne maison était toujours gardée chez elle. "Je parle encore à mes enfants et mes petits-enfants de notre beau village, qui chante encore ses années d'exode et de supplice". En dépit de tout son mal et sa douleur, Hadja Khadra garde encore espoir dans son coeur, a-t-elle affirmé.

En 1948, près de 800.000 Palestiniens ont été expulsés de leurs villages lors de la Première guerre israélo-arabe, à la suite de laquelle les occupants israéliens se sont emparés de la Palestine.

Cette Nakba, "catastrophe" en arabe, est commémorée le 15 mai de chaque année. Des centaines de Palestiniens se sont d'ailleurs rassemblés sur l'esplanade des mosquées à Jérusalem après la prière de ce vendredi 15 mai 2015.

Des accrochages entre Palestiniens et soldats israéliens ont eu lieu, faisant 21 blessés en Cisjordanie et dans la bande de Gaza vendredi, selon des sources médicales et sécuritaires palestiniennes et d'après le Hamas. Les heurts ont éclaté près de Ramallah et au nord de Naplouse en Cisjordanie.