ALGÉRIE
28/05/2019 09h:20 CET

Naissance de l'Académie algérienne de lutte anticorruption dans le sport

piranka via Getty Images

L’Académie algérienne de lutte contre la corruption dans le domaine du sport, après trois ans d’attente, a obtenu son agrément le 19 mai, faisant qu’elle peut enfin exercer ses fonctions, avec l’objectif de combattre ce fléau de la triche qui devient de plus en plus courant.

Cette Académie se compose de neuf membres qui exercent des fonctions ayant un rapport direct avec leur activité, puisqu’il s’agit pour la plupart de juristes, disposant de connaissances dans le domaine du sport.

“Nous espérons faire respecter les valeurs de la charte olympique, notamment, en ce qui concerne l’esprit de compétition, qui en aucun cas ne doit sortir du cadre légal”, a indiqué à l’APS Ahmed Benamar, président de cette Académie, à sa sortie d’une réunion avec le ministre de la Jeunesse et des Sports, Raouf Salim Bernaoui, lundi au siège du département ministériel  à Alger.

Le projet de créer cette Académie de lutte anticorruption dans le domaine du sport remonte à 2016, avec la tenue de son Assemblée constitutive à Alger.

 

“Notre but est de servir le sport national, à travers la mise en place d’un système de gestion moderne, basé sur la science et le professionnalisme” a ajouté Benamar, en promettant de “laver le domaine sportif des actes immoraux, qui ont terni son image sur les plans nationaux et internationaux”.

Le président de l’Académie a profité de l’occasion pour lancer un appel aux différentes parties prenantes, les encourageant au débat et à l’échange, car selon lui, la réussite de ce projet nécessite la participation de tout un chacun.

Benamar a conclu en remerciant le ministre qui, selon lui, est pour beaucoup dans la création de l’Académie algérienne de lutte anticorruption dans le sport.