MAROC
08/08/2019 19h:44 CET

Nador croule sous les ordures, les habitants s'insurgent en prenant des selfies

Une situation d’autant plus inquiétante à quelques jours de Aïd Al Adha.

bilahodoud.com

SOCIÉTÉ - Voilà maintenant quelques semaines que certains quartiers de la ville de Nador croulent sous les ordures pour cause de grève des éboueurs. Une situation qui devient intolérable pour les habitants qui craignent pour leur santé et celle de leurs enfants. Certains commencent même à ironiser en lançant le “festival national des ordures” sur les réseaux sociaux en partageant des photos ou selfies pris au milieu des ordures, pour attirer l’attention sur la situation dans la ville. Dans ce cadre, plusieurs habitants du quartier “Al Matar” (“Aéroport”) se sont rassemblés dans la soirée du mercredi 7 août, pour exprimer leur colère face à ce qu’ils qualifient de “crise d’hygiène alarmante” et réclamer des solutions de toute urgence. 

“Nous payons nos impôts, nous avons droit de vivre dans un environnement propre”, s’emporte une habitante dans une vidéo tournée par NadorCity.  L’homme que tous pointent du doigt, le président de la commune urbaine de Nador, Slimane Houlich (PAM), “seul responsable”, aux yeux de la population, a publié une vidéo sur sa page Facebook où il s’explique en rifain. Il ne nie pas sa responsabilité mais précise que l’origine de la crise actuelle se trouve dans “la trahison des syndicalistes”.  

Dans une rencontre avec la presse relayée par nos confrères du site d’information arabophone Hespress, le responsable a affirmé que cette situation ne peut plus durer et invite la centrale syndicale concernée à trouver d’autres représentants à la place de ceux “qui font preuve de laisser aller sans se préoccuper du sort de la ville”.

“La préfecture de la ville ne restera pas les bras croisés”, prévient Houlich, selon la même source, ajoutant que de grands moyens seront mis en oeuvre pour résoudre le problème et assurer la propreté de la ville.