MAROC
21/12/2015 13h:15 CET | Actualisé 21/12/2015 13h:15 CET

Nadia Sminate, Belge d'origine marocaine, à la tête d'une commune belge

Capture d'écran
Cette Belge d’origine marocaine a pris les rênes de la mairie de Londerzeel vendredi 18 décembre dernier.

BELGIQUE - Baptême de feu pour Nadia Sminate. Cette Belge d’origine marocaine a pris les rênes de la mairie de Londerzeel, commune flamande d’environ 17.000 habitants située au nord de Bruxelles, vendredi 18 décembre dernier. Une prise de fonction qui intervient trois ans après les élections communales et provinciales à l’issue desquelles l’Alliance néo-flamande (N-VA), parti indépendantiste flamand dont Nadia Sminate se réclame, a glané plus de 21% des suffrages à Londerzeel. C’est la première fois qu’une marocaine est élue bourgmestre en Belgique.

Née en 1981 d’un père marocain et d’une mère flamande dans la commune néerlandophone de Bonheiden, au nord de la Belgique, Nadia Sminate est titulaire d’une licence en philologie romane obtenue en 2003 à l’Université libre néerlandophone de Bruxelles.

Parallèlement à son métier d’enseignante dans un centre d’enseignement pour adultes entre 2003 et 2008, elle s’engage dans la vie politique et devient conseillère communale de la majorité en janvier 2007 à Londerzeel. Elle préside notamment la commission de l'enseignement du conseil communal. En juillet 2009, elle intègre le cabinet du ministre flamand Philippe Muyters en charge du Budget, de l'aménagement du territoire, de l'emploi et du sport.

Un siège à la Chambre des représentants

Son élection au poste de députée fédérale en 2010 la conduit à la Chambre des représentants, où elle devient vice-présidente de la commission des Affaires sociales et membre de la commission spéciale du règlement et de la réforme du travail parlementaire. Elle adhère également à l’Assemblée parlementaire euroméditerranée.

LIRE AUSSI: