ALGÉRIE
16/06/2019 17h:44 CET | Actualisé 16/06/2019 17h:49 CET

Nacera Dutour: une parole essentielle et forte d’une mère de disparu sur l'Etat de droit

capture d'ecran

Dans des réunions qui s’étirent en longueur, il arrive parfois que quelqu’un ramène les débats à l’essentiel en rappelant les raisons du combat pour la justice, la vérité et la liberté. Des notions profondément imbriquées que Mme Nacera Dutour, présidente de l’association SOS disparus a évoqué avec une grande force lors de la conférence nationale des dynamiques sociales tenue le 15 juin au siège du CNAPESTE à Alger.

En à peine une minute et demie, Mme Dutour a fait sortir les participants à la conférence nationale des dynamiques sociales de leur torpeur en trouvant les mots justes et fort pour expliquer l’importance de l’exigence de l’édification d’un Etat de droit. “La question des disparus concerne tous les Algériens. Elle ne concerne pas que leurs familles”, a-t-elle souligné.

Maman d’un disparu, Mme Dutour a rappelé que les familles des victimes de disparitions forcées sont dans la rue depuis le 2 août 1998. Un combat que les mamans des disparus mènent toutes seules. “Toutes les semaines, ces femmes attendent seules sur un bout de trottoir” de connaître le sort de leurs enfants.

Le HuffPost Algérie vous propose de réécouter ce moment fort où Nacera Dutour parle et défend les droits de milliers de familles, comme la sienne, de connaître enfin la vérité sur le sort de leurs enfants