TUNISIE
28/02/2019 19h:17 CET

Mythe ou vérité? 14 choses à savoir sur le rasage de ces messieurs

Oui, certains hommes répètent encore les mêmes erreurs.

Yifei Fang via Getty Images

Se raser, c’est plus que se stationner devant un lavabo, une pioche à la main. Pour vous éviter rougeurs, boutons, poils incarnés et inconfort, on démêle le vrai du faux.

1. Se raser tous les jours endommage la peau.

VÉRITÉ. Tout rasage irrite la peau. Répéter l’exercice fréquemment ou le passage du rasoir sur une même zone du visage vient inévitablement avec des irritations plus répétitives. Ceux qui ont la peau sensible ont intérêt à éviter de se raser tous les jours et/ou à adopter une routine de soin minutieuse (décrite plus bas).

 
2. Plus on rase, plus la pilosité est fournie.

MYTHE. Non, ce n’est pas parce que vous coupez un poil que trois autres têtes pousseront. Nous ne sommes pas dans un film de Disney.

À la repousse, il ne s’épaissit pas non plus. La grosseur du poil est régulée par les gènes et les hormones et non pas par le nombre de fois qu’il passe sous le rasoir. L’impression qu’il est plus dru vient simplement du fait qu’il repousse à partir de la racine, plus grosse que la pointe. Si on prenait congé de rasage pendant quelques jours/semaines, il retrouverait son épaisseur d’origine.

3. S’exfolier avant le rasage diminue l’apparition de poils incarnés et des boutons.

VÉRITÉ. Les poils incarnés et les boutons surgissent lorsque les pores sont bouchés, forçant le poil à se recroqueviller sous la peau. Pour dégager le tout et vous débarrasser des cellules mortes à la surface de la peau, procédez à une exfoliation avec un gommage doux juste avant. Astuce pour ne pas oublier : gardez le tube dans la douche.

4. Appuyer fort sur le rasoir aide à raser de plus près.

MYTHE. Peser sur le rasoir a plus le mérite de couper la peau que les poils, les lames étant trop près de l’épiderme. « Pour les hommes qui ont la peau sensible, il est déterminant que la pression sur les lames soit minimale», témoigne Nick Harrington, responsable de la recherche et développement chez le fabricant de rasoirs Gillette.

Il conseille simplement de poser le rasoir à plat sur la peau et de le glisser délicatement. Pour ceux qui ont de la difficulté à contrôler leur force - comme ceux qui se brossent les dents avec trop de vigueur - il existe sur le marché des rasoirs avec protecteurs qui contrôlent les dégâts.

5. Il y a un sens à respecter pour raser les poils.

MYTHE. «Chacun a sa propre manière de se raser et ce processus dépendra d’un bon nombre de facteurs, y compris la sensibilité de la peau, explique Nick Harrington. Pour les hommes à la peau sensible, il est recommandé de raser dans le sens de la pousse [NDLR : pour déterminer le sens, passez votre main ou une carte de crédit]. Le rasoir exerce ainsi moins de pression sur les poils et crée donc moins d’à-coups» et de poils incarnés.

Ne reste plus qu’à faire des tests. Votre peau pourrait bien résister au rasage à contre-sens. «Par contre il est fortement suggéré d’y procéder pour un 3e ou 4e passage [et non pas au] premier passage », conseille Julien Blanchard, co-fondateur des Industries Groom, une entreprise québécoise spécialisée dans les produits pour messieurs.

6. Se raser en sortant de la douche facilite la coupe

VÉRITÉ. L’eau chaude assouplit les poils et dilate les pores, simplifiant la coupe et permettant à la crème à raser de pénétrer la peau. Moins de coupures et d’irritations au rendez-vous.

7. Un rasoir à 3 lames est moins efficace qu’un rasoir à 5 lames.

MYTHE. Alors que les publicités nous vendent des rasoirs aux lames de plus en plus nombreuses, Nick Harrington et les spécialistes de Groom affirment que le nombre n’a pas un gros impact sur le rasage. Une barbe lourde et très fournie pourrait bénéficier d’un rasoir à 5 lames pour ramasser tous les poils sur son passage, tandis que ceux qui arborent une pilosité régulière peuvent très bien se satisfaire d’une seule lame.

En fait, plus il y a de lames, plus les risques d’irritation sont élevés. C’est pourquoi certains hommes préfèrent le rasoir de sûreté à une seule lame (illustré ci-dessous). Une fois qu’ils ont appris à bien le manier, il peut raser de très près sans endommager la peau.

Ce qui importe le plus est de ne pas trop tarder avant de changer d’embout. «À l’origine, toutes les lames de rasoir sont susceptibles de fournir un bon rasage, note Julien Blanchard. Certaines marques fonctionneront plus ou moins bien selon la personne, et ce sans qu’il y ait nécessairement de corrélation avec le prix à l’achat.»

Sinon, la lame de précision installée à l’arrière du rasoir s’avère très pratique pour la taille de la moustache et de la barbiche.

8. Un rasoir flexible (avec pivot avant) aide à protéger la peau.

 

 

VÉRITÉ. Non, ce petit manche flexible n’est pas inutile. En plus d’épouser les courbes du visage, il nous permet de relâcher la pression qu’on a tendance à mettre sur le rasoir pour raser les zones plus difficiles à atteindre.

9. Il faut changer son rasoir toutes les deux semaines.

MYTHE. Il n’y a pas de temps prescrit. Ça dépend plutôt de votre utilisation. «Si vous souffrez de sensibilité cutanée, nous vous recommandons de ne pas étirer l’utilisation des lames, car cela pourrait provoquer une irritation, fait savoir Nick Harrington. D’après mon expérience personnelle, dès que je sens que le rasoir commence à tirer les poils, je sais qu’il est temps d’en acheter un nouveau. Certaines personnes que je connais le changent lorsqu’ils commencent à avoir des brûlures de rasoir ou des rougeurs, pendant que d’autres le changent lorsqu’ils ont l’impression que le rasoir rate des poils au passage.»

Julien Blanchard des Industries Groom recommande, lui, de changer la lame après cinq rasages.

10. Les nouveaux rasoirs ou nouvelles lames augmentent les risques de coupures.

MYTHE. C’est plutôt les lames endommagées ou moins lisses qui risquent d’abimer l’épiderme. Une lame neuve bien aiguisée coupera le poil d’un coup, nous évitant de repasser et repasser à l’infini.

11. Les rasoirs avec bande lubrifiante protègent la peau des irritations.

VÉRITÉ. La bande lubrifiante fixée au rasoir s’active au contact de l’eau et permet d’étendre une couche de protection supplémentaire sur la peau juste avant le passage de la lame. Ça aide le rasoir à mieux glisser et empêche les irritations.

12. Il est primordial d’appliquer une crème à raser avant le rasage.

 

Mythe ou vérité? 14 choses à savoir sur le rasage de ces
GEORGERUDY VIA GETTY IMAGES

 

VÉRITÉ. Se raser à froid vous mènera directement aux rougeurs et aux coupures. Pour garder votre peau intacte, appliquez avant le rasage une mousse, une crème ou un gel à raser qui lubrifiera, protégera et hydratera vos poils et votre peau. Selon Julien Blanchard, il faut éviter les mousses en bonbonne et préférer les produits de rasage naturels. Ils ont tendance à moins assécher la peau.

13. L’après-rasage est conçu pour les hommes à la peau sensible.

MYTHE. Tout le monde devrait utiliser de l’après-rasage, et à chaque rasage. Il apaise et nourrit la peau en plus de prévenir l’apparition de poils incarnés.

Préférez-le sans alcool comme ça assèche la peau.

14. Vaut mieux se raser le matin plutôt que le soir.

VÉRITÉ. Bien que se raser le matin ne soit pas une grossière erreur, il est recommandé de le faire au lever du jour, lorsque notre peau est bien reposée, pulpeuse et élastique. Elle résiste mieux à la lame que notre peau du soir fragilisée par diverses agressions.

La routine de rasage idéale

  • Douche chaude ou application d’une serviette d’eau chaude sur le visage
  • Nettoyage du visage
  • Exfoliation légère une ou deux fois par semaine
  • Application d’une huile de rasage pour préparer la peau (optionnelle)
  • Application de la crème à raser
  • Rasage
  • Bien nettoyer son rasoir
  • Application de l’après-rasage
  • Hydratation de la peau

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.