ALGÉRIE
15/11/2015 14h:37 CET | Actualisé 15/11/2015 15h:44 CET

Tristesse et crainte parmi les Français d'origine algérienne au lendemain des attentats de Paris

ASSOCIATED PRESS
Mourners leave flowers and cards outside the gates of the French Embassy in Washington, Sunday, Nov. 15, 2015. The Islamic State group claimed responsibility for Friday's attacks on a stadium, a concert hall and Paris cafes that left more than 120 people dead and over 350 wounded. (AP Photo/Andrew Harnik)

La stupeur passée, les premières réactions citoyennes aux attentats de Paris de vendredi, revendiqués par le groupe terroriste Etat islamique et dont le bilan provisoire s’élève au 15 novembre à 129 morts et 352 blessés, sont rapidement apparues sur les réseaux sociaux. Parmi elles, celles des nombreux Français d’origine maghrébine résonnent de tristesse et de crainte.

“Je suis triste pour tous ces innocents…pour nous aussi…”, écrit ainsi sur son mur Facebook Karim Tedjani, franco-algérien auteur d’un blog consacré à la nature en Algérie, quelques heures après les attentats. “Le pire, malheureusement, reste à venir… ”, poursuit-il en pointant du doigt les “mesures ultra sécuritaires et racistes qui vont découler de cette incommensurable folie”.

Avec ces nouvelles attaques terroristes, il sait que la “France ne sera jamais plus la même désormais” et confie au Huffington Post Algérie ne “jamais avoir aussi peur de l’avenir” en tant que Français musulman d’origine algérienne.

LIRE AUSSI: Carnage à Paris, au moins 120 morts dans des attaques terroristes sans précédent

Même crainte partagée par Mourad, un jeune Français d’origine algérienne travaillant comme journaliste à Paris. “Cet épisode va aggraver une psychose ambiante”, commente-t-il au lendemain des attentats, tout en se disant “effaré, écoeuré, abasourdi ” par ces attaques sanglantes.

#notinmyname

Encore sous le choc et l’émotion, Zouina, franco-algérienne de 41 ans vivant à Paris depuis toujours, reconnaît elle-aussi, redouter les amalgames et la stigmatisation des musulmans de France dans les jours à venir.

Sur son mur Facebook, elle a partagé un post du groupe “Information culte musulman” indiquant que “les attentats perpétués à Paris […] génèrent en moi de la colère à l'égard de ceux qui se disent agir au nom de leur appartenance à l'Islam !!!” illustré d’une photo “Not in my name, French Muslim ” (pas en mon nom, Musulmans français)

Mohamed FrançoisLes attentats perpétués à Paris hier soir et cette nuit génèrent en moi de la Colère à l'égard de ceux...

Posted by Information Culte Musulman (Page Officielle) on Friday, November 13, 2015

Fathy, 50 ans, née en banlieue lyonnaise de parents algériens, ne cache pas “craindre le pire”. “Déjà que les temps sont difficiles pour les musulmans de France depuis les attentats de Charlie Hebdo, le racisme risque de s’aggraver avec ce nouvel attentat”, déclare-t-elle au Huffington Post Algérie, en confiant avoir déjà entendu en ville au lendemain des attaques “c’est la faute des arabes, il faut les chasser”.

“On constate cependant une solidarité sans distinction et une baisse significative des amalgames due sûrement à la prudence des mots de la part des medias”, nuance Mourad.

“La France s’est réveillée samedi avec une gueule de bois nationale, aujourd’hui elle est en deuil mais demain le racisme va réapparaître”, remarque une autre Française d’origine algérienne. “Et avec les élections régionales dans trois semaines, ça risque d’être la catastrophe avec une large victoire du front national”, conclut-elle.

LIRE AUSSI:Carnage du Bataclan: Le preneur d'otage français, un délinquant de droit commun radicalisé

ET SUR LES BLOGS:France, jours difficiles à venir pour les musulmans

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.