ALGÉRIE
19/09/2014 08h:22 CET | Actualisé 19/09/2014 09h:27 CET

Deux chefs d'orchestre, un Algérien et un Suédois, 98 musiciens de 9 nationalités, tous à Alger pour la musique classique! (VIDÉOS)

M'hamed Kerrouche pour le HuffPost Algérie

“Good morning everybody, sabah elkhier, salam3aleikoum!" L'accueil est énergique et chaleureux comme l'homme qui le prononce. Multilingue comme le public qui lui fait face. C'est jour de répétition à la Salle Atlas, située dans le quartier de Bab El Oued à Alger.

Le chef d'orchestre, Amine Kouider, s'est installé sur sa chaise haute. Les musiciens ont terminé d'accorder leurs instruments. La répétition de la soirée de clôture du 6e Festival culturel international de Musique Symphonique peut commencer.

“Fortissimo, no dimunendo, choukran, number seven”, les instructions sont données dans toutes les langues, toujours accompagnées du langage des mains et d'une mélodie indiquant la partie à jouer. Car, ce soir, au Théâtre national d'Algérie (TNA), les plus belles œuvres de Vivaldi, Puccini, Verdi, Tchaikovsky, etc. seront jouées par 98 musiciens de 9 nationalités différentes dirigés par l'Algérien Amine Kouider et le Suédois Mats Rondin. L'exercice à première vue périlleux est accompli avec aisance par Amine Kouider.

“En tant que directeur artistique du Chœur et Orchestre Philharmonique international de l'UNESCO, j'ai l'habitude de diriger des ensembles dans lesquels sont regroupés des musiciens de différentes nationalités”, explique Amine Kouider qui, à 47 ans, vient de devenir le chef d'orchestre permanent de l'Orchestre symphonique international d'Algérie.

Suite de l'article après le diaporama:

Galerie photo Musique classique à Alger Voyez les images

La musique ne connaît pas les frontières, c'est bien connu. Le temps d'une soirée, le monde sera au TNA, pour le plus grand plaisir des oreilles algériennes.

LIRE AUSSI: Amine Kouider, chef d'orchestre : "L'Orchestre symphonique d'Algérie doit passer de haut à très haut niveau"

Retrouvez les articles du HuffPost Maghreb sur notre page Facebook.