TUNISIE
16/04/2018 12h:31 CET

Municipales - Rjim Maatoug : Une municipalité à l’épreuve du désert

La commune qui s’étend sur 2550 km2 est relativement peu peuplée (4237 habitants)

L’avancée du sable constitue la principale préoccupation des habitants de Rjim Maatoug (délégation d’El Faouar). Cette commune frontalière, nouvellement créée, est le lieu habité le plus éloigné du chef-lieu du gouvernorat de Kébili, dont elle est distante de 150 Km. L’unique route qui la relie au gouvernorat est souvent coupée par l’ensablement. 

La localité de Rjim Maatoug a été créée, dans les années 1980, autour d’un projet agricole mis en valeur, au milieu de nulle part dans l’immensité saharienne. Le but était de former une ceinture frontalière aux dimensions sociales permettant de fixer une population bédouine et aux dimensions sécuritaires pour préserver l’intégrité du territoire.

 

Le 26 mai 2016, la localité se dote d’une municipalité et se prépare à élire son conseil municipal formé de 12 membres (élections municipales du 6 mai 2018).

Plusieurs problèmes attendent d’être résolus dont notamment l’état des routes, l’éclairage public et le manque de représentation de l’administration locale. Il s’agit, aussi, des prestations de santé, du renforcement de l’effectif médical de l’unique Centre intermédiaire de santé, de l’absence de pharmacie et du manque de personnels éducatifs et d’espaces de loisir.

Les habitants de Rjim Maatoug espèrent voir leur commune disposer d’un terminal frontalier les reliant à la wilaya algérienne d’El Oued, de manière à impulser l’activité économique et commerciale dans toute la région de Kébili, tout en renforçant la seule route menant au chef-lieu du gouvernorat.

La commune qui s’étend sur 2550 km2 est relativement peu peuplée (4237 habitants). Son activité est basée sur la production de dattes”Deglet Nour”. Elle dispose d’une oasis de 2500 ha couvrant 210 mille pieds de palmiers. En 2017, l’oasis a généré 15 mille tonnes de dattes, d’une valeur de 45 millions de dinars. 

La commune de Rjim Maatoug compte 1958 électeurs qui auront à choisir 12 conseillers municipaux parmi quatre listes: trois listes de partis (Nidaa, Ennahdha, Mouvement du peuple) et une liste indépendante.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.