TUNISIE
16/04/2018 17h:11 CET

Municipales: 2 jours après le lancement de la campagne électorale, les infractions pleuvent déjà

À Ben Arous, Monastir, Sfax, l'Ariana...l'IRIE a eu beaucoup de travail

FETHI BELAID via Getty Images

Les contrôleurs de la campagne relevant de l’Instance régionale indépendante pour les élections (IRIE) de Ben Arous, ont relevé plusieurs infractions, au cours des deux premiers jours de la campagne qui a démarré, samedi.

Ces infractions concernent, notamment, la non déclaration préalable des activités au niveau de trois listes électorales, conformément à la loi y afférente (loi organique n° 2014-16 du 26 Mai 2014), fait savoir à l’agence TAP Rachid Gari, membre de l’IRIE à Ben Arous.

D’autres types d’infraction ont été relevés concernant l’affichage, dont le non respect des emplacements réservés à cet effet et des dimensions définies (Manuel des règles et procédures de la campagne électorale de l’ISIE). 

Les contrôleurs ont, également, constaté des cas d’arrachage et de dégradation d’affiches par des inconnus.

Pour sa part, ATRIDE (Association tunisienne pour l’intégrité et la démocratie des élections) a signalé, aux autorités locales, la destruction de panneaux d’affichage à El Mourzouk.

Des dépassements remarqués à l’Ariana

Quelques dépassements relatifs à la propagande dans les programmes électoraux ont été enregistrés au démarrage de la campagne électorale dans la circonscription électorale de l’Ariana, a indiqué le coordinateur régional de l’instance régionale indépendante des élections, Ridha Guizani. 

Dans une déclaration à l’agence TAP, le responsable a signalé que les dépassements enregistrés seront examinés lors d’une réunion qui aura lieu demain lundi. “Nous avertirons les listes concernées et en cas de récidive, les agents de l’ISIE enlèveront tous les affichages en infraction avec la loi”, a-t-il ajouté. 

L’affichage de panneaux publicitaires annonçant les activités de listes indépendantes et partisanes dans des lieux qui ne leur sont pas consacrés et l’organisation d’activités de propagande dans différents lieux publics comme les marchés, les cafés et les espaces commerciaux sont parmi les infractions enregistrées. 

Les dépassements constatés ont concerné les listes indépendantes ”Ariana El mezyana”, ”Ariana fil Kalb” et la liste du mouvement Ennahdha. 

Plusieurs listes et manifestes électoraux n’ont pas encore été affichés à leurs endroits à l’exception du parti Nidaa Tounes, le mouvement Ennahdha, Afek Tounes et l’alliance civile. 

Sfax: L’IRIE relève des infractions relatives au financement de la campagne

L’Instance régionale indépendante pour les élections à Sfax 2 a relevé, durant les deux premiers jours de la campagne électorale et la période qui l’a précédée, un nombre d’infractions portant, essentiellement, sur l’affichage des manifestes électoraux sans validation et le financement des campagnes de certaines listes, a déclaré à l’agence TAP, le président de l’IRIE Anis Triki. 

S’agissant de l’affichage des manifestes sans visa de l’IRIE, Triki a fait savoir que des procès d’infraction ont été rédigés à cet effet et que des procès-verbaux d’avertissement ont été dressés aux présidents des listes contrevenantes. 

Triki a, par ailleurs, souligné que l’IRIE a rejeté des demandes de validation de listes partisanes ayant joint les photos de leurs présidents de partis aux photos des candidats, ce qui est de nature à induire les électeurs en confusion. 

Il a aussi indiqué qu’une liste indépendante à Gremda avait procédé à poster plusieurs affiches au lieu d’une seule dans un même endroit réservé à l’affichage, ce qui relève, selon lui, de la publicité politique. 

Concernant les infractions financières, le président de l’IRIE de Sfax 2, a affirmé qu’elles sont liées essentiellement à la non-présentation, par certaines listes participantes, de leurs états financiers auprès de l’IRIE ou la fourniture tardive des états financiers après dépassement des délais (12 avril courant). 

L’instance a également relevé un cas de “dépenses excessives”, lequel a été signalé à la Cour des comptes. 

Rappelons que la circonscription électorale Sfax 2 compte 63 listes candidates dont 34 listes partisanes, 5 listes de coalition et 24 listes indépendantes. 

Monastir : L’IRIE rejette deux manifestes électoraux

L’Instance régionale indépendante pour les élections à Monastir a rejeté deux manifestes électoraux de deux listes candidates aux élections municipales 2018, a annoncé dimanche à la TAP, Beligh Kacem, porte-parole de l’Instance à Monastir, estimant que le texte “est en infraction à la loi et incite à la haine”. Une de ces deux listes candidates a modifié son manifeste, a précisé la même source.

“Durant la première journée de la campagne électorale pour les élections municipales 2018, l’Instance avait enregistré un nombre limité d’infractions portant, essentiellement, sur l’organisation de meeting non annoncé auparavant, et l’affichage non autorisé des affiches”, a-t-il précisé.

Et d’ajouter que “le système informatique instantané des élections est opérationnel avec une capacité de 10% uniquement, à cause des problèmes liés au réseau”, estimant pouvoir surmonter ce problème très prochainement, et présenter aux citoyens tous les statistiques sur les infractions électorales et autres.

Il est à noter que 10 listes affichées en face du marché central de Monastir, sur un total de 13, contre 7 listes affichées samedi, ont été recensées dimanche. Parmi les 13 listes, on cite “La qualité de vie”, “Erribat””, “Mouvement Ennahdha”, “Nidaa Tounes” ou encore “le Front populaire”.


À noter que la campagne électorale a démarré le 14 avril en cours et se poursuivra jusqu’au 4 mai prochain. 

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.