ALGÉRIE
27/12/2018 12h:05 CET | Actualisé 27/12/2018 12h:42 CET

M'sila: le corps de Ayache Mahdjoubi retiré et enterré

El Khabar

Le corps sans vie de Ayache Mahdjoubi, coincé depuis neuf jours à 30 mètres au fond d’un puits artésien au village d’Oum Echemel dans la commune de Houamed dans le sud-ouest de M’sila, a été retiré mercredi soir a appris l’APS auprès de la Protection civile.

Il a été enterré ce jeudi matin en présence de ses proches et de citoyens venus de plusieurs régions pour l’accompagner dans sa dernière demeure. 

 

 

Le corps de Ayache Mahdjoubi, dont la mort a été confirmée dimanche, a été “retiré mercredi à 21h55 après d’intenses efforts déployés par les équipes de secours de la Protection civile”, a précisé le responsable de la communication à la Direction de la Protection civile, le colonel Farouk Achour.

Après avoir été retirée, sa dépouille a été transférée à l’hôpital de Bousâada puis à son domicile familial pour la veillée funèbre.

Ayache Mahdjoubi, 31 ans, est tombé il y a 9 jours dans un puits artésien situé dans le village d’Oum Chmel, dans la commune d’El Houamed. 

La protection civile a annoncé son décès au 5e jour. 

Sa mort a suscité l’émoi et la colère chez les citoyens, qui n’avaient pas tardé à exprimer leur colère envers les autorités. Ils ont jugé que ces dernières n’ont pas mobilisé assez de ressources pour sauver le jeune infortuné. 

La protection civile avait expliqué la lenteur de l’opération de sauvetage par la remontée des eaux durant le forage nécessitant ce qui retardait toutes les tentatives d’évacuation.  

“300 agents de la protection civile équipés de moyens d’intervention et de moyens d’excavation réquisitionnés par le wali de M’sila et par des particuliers se sont relayés depuis le 18 décembre” pour l’extraire de ce puit, a fait savoir mercredi le colonel Farouk Achour. 

Le ministre de l’Intérieur, Noureddine Bedoui, avait dépêché mardi une commission interministérielle à la wilaya de M’Sila en vue s’enquérir des conditions et du déroulement de l’opération d’extraction de la dépouille du jeune Mahdhoubi;

Le Secrétaire général du ministère de l’Intérieur a indiqué que le but de ce déplacement était “de suivre de près les évolutions de l’opération d’extraction du corps de la victime mais aussi de présenter les messages de condoléances du gouvernement à la famille de la victime et à l’ensemble des citoyens de la région en saluant au passage le degrés de responsabilité dont ils ont fait preuve et leur soutien aux éléments de la protection civile”.

Un appel de dons important a été lancé au profit de la famille de la victime.