TUNISIE
18/07/2018 17h:45 CET | Actualisé 18/07/2018 17h:45 CET

Mouton de l'Aïd: Combien vous coûtera-t-il cette année?

D'après l'UTAP, les prix des moutons seront abordables et à la portée de tous.

FETHI BELAID via Getty Images

L’Aïd Al Adha est à nos portes. Et comme à chaque fois, à l’approche de cette fête religieuse, une seule question ne cesse de tourmenter l’esprit de nombreux Tunisiens qui se demandent si le budget d’un citoyen lambda sera à la hauteur du prix du mouton de l’Aïd cette année.

Face à cette inquiétude parfois agaçante, la réponse des autorités est formulée, comme à l’accoutumée, avec confiance et assurance.

En effet, l’Union tunisienne de l’agriculture et de la pêche (UTAP) a fait savoir, dans un communiqué rendu public ce mercredi 18 juillet 2018, que les moutons de l’aïd sont disponibles sur le marché local avec des quantités qui dépassent les besoins des consommateurs. Il a, d’ailleurs, balayé toute éventualité d’importer des moutons de l’étranger. “La production locale suffit” souligne-t-elle. 

S’agissant des prix, l’organisation agricole précise que ces derniers ont été fixés en tenant compte du pouvoir d’achat en berne des Tunisiens.

Ainsi, les prix de cette année sont comme suit:

  • 11 dinars/kilo pour le mouton dont le poids dépasse les 40 kilos, 

  • 11,5 dinars/kilo pour le mouton dont le poids est inférieur à 40kilos.  

L’UTAP explique que ces prix sont fixés en dépit des dégâts subis par les éleveurs de cheptels, à cause d’une augmentation du coût de plus de 20% par rapport à l’année écoulée.

Cette hausse du coût provient, en effet, de l’augmentation excessive des prix des fourrages (six augmentations successives au cours du 1er semestre de l’année), note-t-elle.

Afin d’assurer les meilleures conditions de vente des moutons pour l’Aïd, l’UTAP appelle les présidents des conseils municipaux à consacrer des espaces de vente de moutons, sécurisés, équipés de balances de pesage et fournissant un contrôle vétérinaire.

L’UTAP recommande également d’intensifier les patrouilles de sécurité au niveau des routes pour assurer et faciliter l’approvisionnement des grandes villes en bêtes.

L’année dernière, les prix des moutons de l’aïd ont oscillé entre 450 et 500 dinars le mouton contre 600D en 2016.

D’après Tarek Ben Jazia, directeur général de l’Institut National de la Consommation, les dépenses relatives à cette fête au cours de l’année écoulée ont ainsi atteint la somme de 435 millions de dinars.  

Selon une étude du comportement du Tunisien face au choix de faire ou non le sacrifice, bon nombre de Tunisiens se sentent obligés de s’acheter un mouton, au risque de s’endetter ou recourir aux facilités de paiement. Ainsi, certains déclarent qu’ils font le sacrifice pour des raisons religieuses, tandis que d’autres le font pour satisfaire les enfants. Certains ont déclaré qu’ils le font seulement pour suivre les traditions tandis que chez d’autres, la viande est la seule motivation.

LIRE AUSSI:

Les 9 trucs incontournables d’un Aïd El Kébir à la tunisienne (PHOTOS)

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.