MAROC
11/03/2016 13h:53 CET | Actualisé 12/03/2016 05h:50 CET

Mourad Lahlou, cuisinier marocain à la conquête du Far West (PORTRAIT)

DR

RESTAURATION - Le rêve américain de Mourad Lahlou ne devait pas finir derrière les fourneaux. Et pourtant. Arrivé aux Etats-Unis à l'âge de 20 ans pour poursuivre des études d'économie à l'université de San Francisco, ce natif de Marrakech a fini par ouvrir son propre restaurant et faire vivre la cuisine marocaine de l'autre côté de l'Atlantique.

Visiblement attaché à ses racines, le jeune Mourad a en effet vite eu "le mal du pays". Ce coup de blues est un déclic pour le futur chef cuisinier, qui se met à concocter des plats marocains et troque les chiffres contre son tablier.

Nostalgie culinaire

"Quand j'étais petit, j'accompagnais ma mère à la cuisine, non pas pour apprendre à cuisiner, mais pour qu'elle me raconte des histoires sur ma famille. C'est vrai que je regardais ce qu'elle mettait comme ingrédients dans ses plats. Une fois arrivé aux Etats-Unis, j'ai eu une grande nostalgie pour la cuisine marocaine, et de là j'ai commencé à m'intéresser à cette gastronomie", confiait-il en 2010 face à la caméra de Al Aoula.

L'art culinaire devient rapidement sa passion. Il ouvre son tout premier restaurant, "Kasabah", en 1996 à San Rafael en Californie, et est nommé "Etoile montante de la cuisine" par le magazine San Francisco Chronicle deux ans plus tard.

Contraint de fermer son restaurant quelques années plus tard, le cordon bleu ne baisse pas les bras. Plus déterminé que jamais, il revoit sa cuisine et ajoute une touche plus moderne et sophistiquée à ses plats. Il ouvre alors un nouveau restaurant à San Francisco qu'il baptise "Aziza", un clin d'oeil à sa mère qui porte le même prénom.

"J'essaie toujours d'innover"

Poussé par le désir de bousculer les clichés sur la nourriture marocaine, son approche tend à revisiter les saveurs traditionnelles en les mettant au goût du jour. Le restaurant ne désemplit pas et devient rapidement une référence culinaire pour les amoureux de la gastronomie du royaume.

"Ce qui me distingue des autres chefs cuisiniers qui font de la cuisine marocaine, c'est que je ne reste pas cloîtré dans la tradition, j'essaie toujours d'innover, d'introduire de la nouveauté dans mes plats, je me base notamment sur des recettes que je trouve sur Internet", expliquait-il encore à Al Aoula.

Mourad Lahlou fait sensation auprès des Américains, et sa créativité est récompensée à maintes reprises. Il est le premier chef marocain à décrocher l'étoile Michelin, l'une des plus hautes distinctions de la gastronomie, et se voit décerner trois étoiles par le magazine San Fransisco Chronicle "pour l'excellence de ses plats". Et ce n'est pas tout. Zagat, l'un des meilleurs guides gastronomiques américains, nomme "Aziza" dans la catégorie des dix meilleurs restaurants de la région.

Mordu de travail, Mourad ne s'arrête pas là. C'est pour partager sa passion au monde entier qu'il sort son livre New Moroccan en 2011, qui retrace son parcours et évoque principalement la cuisine de sa famille à Marrakech et la sienne à San Francisco. Il y livre tous les secrets de ses recettes en alliant la tradition de son pays d'origine avec la modernité de son pays d'accueil.

"Mourad", sa deuxième réussite

Le cuisinier aujourd'hui âgé de 46 ans n'est pas du genre à se reposer sur ses lauriers. Suite au succès de son premier restaurant, il décide d'en ouvrir un deuxième. Après deux ans de préparation, c'est en 2015 qu'il ouvre les portes de "Mourad", baptisé à son nom.

"Mon restaurant est un parfait mariage entre le Maroc et l'Occident (...) Ce sera quelque chose de grand, qui fera sensation. Nous sommes allés à Marrakech pour puiser l'inspiration. Nous utiliserons les motifs, les couleurs et les matériaux que nous avons trouvés dans mon pays, mais nous ajouterons tout de même une touche contemporaine", avait-il déclaré au site Sfgate.com juste avant l'ouverture du restaurant.

Mourad Lahlou figure actuellement dans la liste des chefs sélectionnés par la James Beard Foundation, association qui délivre chaque année des prix aux meilleurs cuisiniers américains, et annoncera le 15 mars prochain les nominés dans chacune des catégories. Il est en lice pour la région ouest des Etats-Unis avec dix-neuf autres grands chefs cuisiniers.

LIRE AUSSI :

Galerie photo 9 conseils de cuisine marocaine testés et approuvés Voyez les images