TUNISIE
25/05/2018 18h:09 CET

Contre la fermeture des cafés pendant ramadan, "Mouch Bessif" maintient sa manifestation

Selon le ministère de l’Intérieur, la manifestation pourrait “provoquer la fureur des extrémistes”.

Facebook/Mouch bessif

Après les déclarations houleuses du ministre de l’Intérieur à l’égard des “non-jeuneurs” et sa détermination à maintenir fermés les restaurants et les cafés durant le mois de ramadan, la campagne “Mouch bessif” (“Pas sous la contrainte”) est de retour.

“Mouch bessif” est, en effet, le mot d’ordre de nombreux Tunisiens qui refusent de se voir imposer le jeûne durant le mois de ramadan au nom des libertés individuelles.  

“Nous appelons au respect des non-jeûneurs et à l’ouverture de tous les cafés, les bars et les restaurants pendant le mois de Ramadan dans le cadre du respect de la liberté de conscience selon l’article 6 de la constitution” a martelé Rahma Essid, secrétaire générale de l’Association des libres penseurs, au HuffPost Tunisie.  

Une manifestation sera prévue ce dimanche 27 mai à 14 heures devant le ministère du Tourisme pour dénoncer la fermeture des cafés et réclamer le droit de déjeuner en paix dans le cadre de la consécration complète de la liberté de culte et de conscience, telle que mentionnée dans la Constitution.

Mais après avoir eu l’accord de l’autorisation de manifester par le ministère de l’Intérieur, ce dernier se rétracte et appelle les organisateurs de la campagne à annuler la manifestation. 

“Nous avons eu l’accord du ministère de l’Intérieur le 18 mai” précise Rahma Essid. “Mais, le ministère nous a contacté par la suite pour nous informer que nous devons annuler la manifestation” regrette-t-elle. 

La raison? Selon le ministère de l’Intérieur, la manifestation comporte une réelle menace pour les manifestants. D’après lui, ce mouvement de protestation pourrait “provoquer la fureur des extrémistes” et risquer des “réactions violentes qui les mettraient en danger”, explique la secrétaire générale de l’Association. 

Mais malgré l’interdiction, les militants du mouvement “Mouch bessif” comptent défier les autorités et organiser comme prévu leur manifestation. 

“Ce ne sont que des prétextes” indique la responsable de l’Association en arguant que le motif présenté par le ministère n’est pas convaincant. “Nous maintenons la manifestation” ajoute-t-elle en gardant l’espoir de mobiliser massivement les Tunisiens, et ce à l’image de la foule qui s’est présentée lors de la campagne “Mouch bessif” l’année dernière. 

Ainsi, à travers ses mouvements, “Mouch bessif”, initié par l’Association des libres penseurs et soutenu par d’autres mouvements tel que le comité #Fater pour la défense de la liberté des non-jeûneurs, espère mettre en garde contre le retour d’un certain conservatisme et appelle à la liberté de conscience.  

LIRE AUSSI:

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.