MAROC
30/08/2018 11h:58 CET | Actualisé 30/08/2018 12h:24 CET

Mostra de Venise: Guillermo Del Toro, président du jury, prône la parité femmes/hommes

Sur 21 films en compétition cette année à Venise, un seul est dirigé par une femme.

Tony Gentile/Reuters

CINÉMA - Très attendu sur le sujet en raison de la sous-représentation des femmes réalisatrices à la 75e édition de la Mostra de Venise, Guillermo Del Toro s’est exprimé sur la parité femme-homme dans le milieu du cinéma en qualité de président du jury du festival.

Pour l’ouverture du festival du film de Venise, ce mercredi 29 août, le réalisateur oscarisé l’an dernier pour “La forme de l’eau” a pris position sur le manque de parité homme-femme parmi les films en compétitions cette année: “Je pense que l’objectif doit être de 50-50 d’ici 2020. Si c’est 50-50 d’ici 2019, c’est encore mieux”, a annoncé Guillermo Del Toro.

Des statistiques dont le festival est encore très éloigné. Sur 21 films en compétitions cette année, un seul est réalisé par une femme: “The Nightingale” de Jennifer Kent. L’an dernier, déjà, une seule réalisatrice était en compétition, Vivian Qu pour “Les anges portent du blanc”.

«C’est un véritable problème dans notre culture en général”, a dénoncé Guillermo Del Toro. “La plupart des voix à entendre doivent être entendues. Il ne s’agit pas d’établir un quota, c’est une question de temps, c’est précisément ce type de conversations qui sont nécessaires pour l’appeler et le faire connaître. Je pense que c’est nécessaire parce que pendant des décennies, voire des siècles, cela n’a pas été fait”, a-t-il déclaré.

Tout comme Guillermo Del Toro, Paolo Baratta, président de l’organisation qui dirige le festival, s’est positionné contre les quotas: “Je suis également contre l’idée que les quotas sont les solutions pour réparer les festivals de films”. Il prône donc une transparence des festivals sur les statistiques de soumission de films. D’après ses propres chiffres, 21% des films proposés à la Mostra de Venise seraient des films dirigés par des réalisatrices, un chiffre qu’il juge lui-même “relativement faible”. 

Des avancés symboliques

Selon le magazine américain Variety, le festival italien devrait signer un engagement en faveur de l’égalité entre les sexes plus tard dans la semaine et emboîterait ainsi le pas aux festivals de Cannes Sarajevo et Locarno qui ont déjà signé un engagement similaire.

Pour allier les gestes à la parole, Guillermo Del Toro, très présent sur le terrain de la production cinématographique, a annoncé qu’il produisait actuellement cinq films dont trois réalisés par des femmes. Deux d’entre elles réaliseront d’ailleurs leur premier long-métrage à cette occasion. Un joli coup de pouce du réalisateur de “Pacific Rim” et “Le Labyrinthe de Pan”.