ALGÉRIE
02/03/2019 12h:49 CET | Actualisé 02/03/2019 12h:58 CET

Mort de Hassane Benkhedda: Bedoui ordonne "une autopsie pour déterminer les causes du décès"

Facebook/Docsaliben

Le citoyen Hassen Benkheda est décédé vendredi soir d’une crise cardiaque lors de la marche du 01 mars 2019 à Alger, a appris l’APS auprès de sa famille.

L’hôpital Mustapha Pacha, a indiqué pour sa part, que ses services ont admis Hassen Benkheda, 56 ans, fils du Moudjahid feu Benyoucef Benkhada et le médecin légiste a constaté son décès.

Par ailleurs, le ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, Noureddine Bedoui a rendu visite vendredi soir aux personnes blessées lors des manifestations de vendredi au CHU Mustapha Pacha à Alger.

A l’occasion, le ministre a présenté ses sincères condoléances à la famille de Hassen Benkheda, ordonnant qu’une autopsie soit faite pour déterminer les causes du décès selon les procédures judicaires en cours.

Bedoui a salué “le professionnalisme des policiers” et le caractère pacifique et  civique de la marche des citoyens, rapporte l’agence de presse officielle.

56 éléments des forces de l’ordre et 7 citoyens ont été blessés par des jets de pierres vendredi 01 mars 2019, à l’issue de la marche contre le 5e mandat du président Abdelaziz Bouteflika à Alger-Centre.

La Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) a également annoncé dans un communiqué de presse publié sur son site Internet l’arrestation de 45 personnes.