MAROC
16/04/2018 16h:45 CET

Mondial 2026: Said Taghmaoui invite Marocains et Africains à soutenir la candidature du Maroc

Et rend hommage à Medhi Benatia.

Foc Kan via Getty Images

FOOTBALL - “Les batailles de la vie ne sont pas gagnées par les plus forts, ni par les plus rapides, mais par ceux qui n’abandonnent jamais!”. Ainsi commence l’appel confiant et plein d’espoir partagé par Said Taghmaoui sur son compte Instagram.

“Après 20 ans d’absence, cette qualification est historique!, poursuit avec enthousiasme l’acteur, qui souhaite que “tous les Marocains et tous les Africains du monde les soutiennent dès le début de l’aventure”, ajoutant que “si dieu le veut on ira très loin tous ensemble!”.

Un double appel pour encourager la participation du Maroc au Mondial 2018, mais aussi pour soutenir l’engagement du royaume dans la course à l’organisation de la Coupe du monde 2026, puisqu’il conclut son post par cette ultime demande: “surtout n’oubliez pas la candidature pour l’organisation de la Coupe du monde au Maroc en 2026”.  

Dans cette publication, il ne tarit pas d’éloges sur Medhi Benatia qu’il qualifie de “grand joueur” et “très grand capitaine de l’équipe nationale du Maroc”, soulignant “la chance” de l’avoir pour le mondial 2018 et saluant, au passage, les autres Lions de l’Atlas. 

Un discours d’encouragement ultra positif et bien plus confiant que celui donné, début avril, au micro de Thomas Thouroude, dans l’émission “Y’a pas péno !” d’Europe 1.“Les amis, si on veut la faire très courte, le Maroc est dans le groupe de la mort”, déclarait alors Said Taghmaoui.

Autour de la table, c’est le journaliste Didier Roustan qui va s’appliquer à rassurer l’acteur, et à lui démontrer comment l’équipe nationale marocaine peut espérer passer la phase des poules. “Je pense qu’ils (le Maroc, ndlr) ont une petite chance par rapport à l’ordre des matchs joués”, explique ainsi le journaliste sportif. “Ils tombent d’abord contre l’Iran et tu as Espagne-Portugal. Ça veut dire que Espagne-Portugal, si y’en a un qui tombe, et si après, contre cette équipe-là, et je pense que c’est le Portugal qui est quand même moins forte que l’Espagne, tu (sous-entendu le Maroc, ndlr) fais match nul, tu es archi en position de force”. 

La dernière participation du Maroc à une Coupe du monde remonte à 1998. Cette année, les Lions de l’Atlas affronteront la sélection iranienne le 15 juin prochain à Saint-Pétersbourg, avant de livrer cinq jours plus tard, leur deuxième match de poule contre le Onze portugais (20 juin) au stade de Loujniki de Moscou. Dernière rencontre lors de cette phase de poules, l’équipe nationale marocaine se mesurera à l’Espagne le 25 juin, à Kaliningrad.