MAROC
03/05/2018 12h:13 CET

Mondial 2026: Le pari complètement fou de Saad Abid

Aller à la rencontre de 26 célébrités, dans 26 pays différents, en 26 jours.

DR

DÉFI - Aller à la rencontre de 26 célébrités, dans 26 pays différents, en 26 jours. C’est le pari complètement fou que s’est lancé le sportif, militant associatif et influenceur marocain Saad Abid pour promouvoir la candidature du Maroc à la Coupe du monde 2026.

À travers le hashtag #Maymkench2026 (“ce n’est pas possible”), lancé il y a quelques jours sur les réseaux sociaux, Saad Abid entend récolter un maximum de soutiens internationaux pour la candidature marocaine, et montrer que le Maroc peut trouver les voix suffisantes pour organiser cette coupe du monde.

“Ce voyage a pour but de réunir autour de cette candidature l’ensemble des Marocains ainsi que l’opinion internationale, en offrant un nouveau souffle à notre pays”, explique-t-il dans un communiqué de presse. “Le peuple, les célébrités, ainsi que les sportifs internationaux” qu’il tentera de rencontrer pendant son périple “seront les animateurs de cette action”. Une vidéo sera produite chaque jour par Saad Abid pour raconter ses péripéties autour du monde.

Parti avec un ballon à moitié dégonflé, l’initiateur de ce projet insolite espère le gonfler avec le souffle des personnalités qu’il rencontrera. “Je vais récolter leur souffle et à la fin de ma tournée, le ballon sera gonflé et recouvert des signatures des 26 célébrités. La candidature du Maroc au mondial 2026 a besoin d’un deuxième souffle, qui vient du peuple et des célébrités”, explique Saad Abid au HuffPost Maroc.

De la Turquie à l’Espagne

Première étape: la Turquie, où Saad Abid a rencontré mercredi 2 mai le footballeur camerounais Samuel Eto’o, qui évolue avec le club turc de Konyaspor et a été nommé ambassadeur de la candidature du Maroc pour le mondial 2026.

Saad Abid

“J’ai pu avoir le numéro de Samuel Eto’o à travers un ami à moi qui connaît son manager. Je lui ai envoyé plusieurs messages et il a accepté de me rencontrer. Ensuite, c’est la célébrité que je rencontre qui en choisit deux autres qu’elle appelle pour que je puisse les rencontrer. Je ne sais donc jamais où je pars le lendemain!”, nous explique-t-il.

Ce jeudi, Saad Abid est arrivé à Barcelone. “Samuel Eto’o m’a envoyé ici, je vous dirai plus tard qui je vais rencontrer parce que je ne veux pas me porter la poisse. Moi-même j’ai du mal à y croire!”, nous confie-t-il à son arrivée sur le sol espagnol, entretenant ainsi le mystère autour de la prochaine célébrité qui accordera son soutien à la candidature du Maroc.

Un projet suivi d’autres

Fervent défenseur de l’environnement - il a déjà organisé de nombreuses initiatives pour nettoyer les plages du Maroc avec son association Bahri - Saad Abid est conscient que ce périple en avion à travers le globe aura un impact sur la couche d’ozone. “Je vais calculer toutes les émissions de CO2 que je vais produire pendant ce voyage et je vais les compenser en plantant des arbres au Maroc avec les jeunes des bidonvilles avec qui je travaille”, nous explique-t-il.

Saad Abid
Le matériel de Saad Abid pour son périple autour du monde.

Soutenu par l’agence de voyages casablancaise “L’Atelier du voyage” qui finance une partie de son périple, et par l’opérateur téléphonique Inwi qui lui fournit le roaming dans tous les pays qu’il traversera, Saad Abid espère avoir le soutien, après ce projet, du comité de candidature du Maroc pour le mondial 2026, que le Maroc obtienne l’organisation de la coupe du monde ou pas.

“J’aimerais construire un stade pour des enfants qui habitent dans des bidonvilles avec qui je travaille depuis longtemps avec l’association Bahri”, explique-t-il au HuffPost Maroc. Un “stade de l’espoir”, où figureraient tous les noms des célébrités que Saad Abid aura rencontrées pendant ce voyage et qui seront d’accord avec ce projet.