MAROC
24/05/2018 18h:21 CET

Mondial 2026 : Le Maroc fait part à la FIFA d’un conflit d’intérêts portant une nouvelle fois atteinte à l’équité des candidatures

Certains territoires appelés à voter sont sous le contrôle des États-Unis.

Marcos Brindicci / Reuters

MONDIAL 2026 - Une source a révélé à la chaîne de télévision sportive américaine ESPN que pour la seconde fois en un mois, la Fédération royale marocaine de football (FRMF) a écrit un courrier à la FIFA pour lui faire part de son inquiétude face à un nouveau conflit d’intérêts qui pourrait entacher l’impartialité des votes.

Le Maroc se plaint que certains territoires américains soient autorisés à voter pour décider des hôtes de la Coupe du monde 2026.

Des votants sous contrôle étasunien

C’est une nouvelle plainte qui concerne une fois de plus l’équité entre les deux principaux candidats en liste pour accueillir le Mondial 2026. Cette fois-ci, le Maroc dénonce le fait que certains territoires étant sous influence américaine soient autorisés à voter: les Îles Vierges américaines, les Samoa américaines, Guam et Porto Rico.

“Les associations membres de la FIFA à Guam, Porto Rico, aux Îles Vierges américaines et aux Samoa américaines ont sans aucun doute un conflit d’intérêts dans la mesure où les habitants sont des citoyens américains et les habitants locaux des Samoa américaines sont des ressortissants américains”, stipule une première lettre adressée à la FIFA le 26 avril 2018.

On peut effectivement penser que ces derniers, étant sous le contrôle des États-Unis, voteraient pour eux. Cela garantirait quatre voix supplémentaires à la candidature nord-américaine ce qui, à ce stade de la procédure et aux vues du match très serré qui s’exerce entre les deux candidats, pourrait s’avérer décisif pour le Maroc.

Que va faire la FIFA?

Parmi les 207 fédérations membres de la FIFA, le Comité de candidature marocaine pousse l’association qui gère le football dans le monde à ne pas autoriser ces territoires à participer au vote final qui aura lieu à Moscou le 13 juin prochain. Après l’envoi de la première lettre, la FIFA avait cependant répondu qu’elle ne bloquerait pas le vote des territoires américains pour la candidature au mondial 2026.

Avec cette 5e candidature, le Maroc n’a jamais été aussi proche de concrétiser son souhait d’accueillir une Coupe du monde de football sur ses terres. Le résultat final sera annoncé juste avant le début des matchs de la prochaine Coupe du monde de Russie. Si jamais le Maroc est retenu pour devenir l’hôte du mondial 2026, il officialisera la première édition comportant 48 équipes nationales.