MAROC
25/06/2018 16h:09 CET

Mondial 2018: Des "supporters" marocains clandestins arrêtés à la frontière russo-polonaise

Nouvelle tentative d'immigration illégale pendant la Coupe du monde en Russie.

wm.strazgraniczna.pl

IMMIGRATION - Dix “supporters” étrangers (sept Marocains, deux Algériens et un Yéménite) ont été récemment arrêtés par les gardes-frontières polonais entre la Russie et la Pologne. Profitant de l’organisation de la Coupe du monde en Russie, ils tentaient d’entrer illégalement sur le territoire polonais.

“Les gardes-frontières de la région de Varmie-Mazurie (Nord-Est de la Pologne, ndlr) ont arrêté dix personnes qui ont franchi la ‘frontière verte’ avec la Fédération de Russie. Ce sont des citoyens du Maroc, de l’Algérie et du Yémen, et presque tous avaient leurs passeports et leurs Fan ID”, rapportent les gardes-frontières polonais dans un communiqué publié vendredi 22 juin.

wm.strazgraniczna.pl
Sept Marocains, deux Algériens et un Yéménite ont été arrêtés par les gardes-frontières polonais.

Le Fan ID, document remis aux supporters des équipes de football étrangères pour se rendre en Russie, leur permet un accès sans visa sur le territoire russe pendant toute la durée de l’événement sportif, dix jours avant et dix jours après, moyennant l’acquisition d’un billet pour un match.

Selon Mirosława Aleksandrowicz, porte-parole des garde-frontières de Varmie-Mazurie, région polonaise voisine de l’enclave russe de Kaliningrad, les détenus ont été remis à la Russie, a-t-elle annoncé vendredi. 

“Tous les détenus sont des hommes âgés de 22 à 31 ans. (...) Un seul d’entre eux, un Marocain, n’avait aucun document avec lui. Les autres avaient des passeports et des Fan ID. Tous ont été remis à la partie russe dans le cadre de la réadmission”, a-t-elle souligné.

Contrôle étroit des frontières

Pour protéger la frontière extérieure de l’Union européenne, les gardes-frontières utilisent un système de tours d’observation, rappelle le communiqué, précisant que six tours opèrent actuellement sur la section frontalière avec la Russie. “Le système de tour permet de surveiller la situation à la frontière 24 heures sur 24, dans toutes les conditions météorologiques”, souligne la même source.

wmstrazgranicznapl
Image de vidéosurveillance à la frontière russo-polonaise.

“Les tours sont situées à proximité immédiate de la frontière polonaise et l’image des caméras placées sur les tours est envoyée régulièrement aux gardes-frontières. Grâce à cela, une observation constante, l’enregistrement et une réaction presque immédiate de ce qui se passe à la frontière est possible”, est-il précisé.

La vidéo ci-dessous montre les images des caméras de surveillance de l’arrivée des migrants clandestins et leur arrestation: 

Le 8 juin, près du petit village russe de Ketrovaara, dans la région de la Carélie, au nord de la Russie, quatre Marocains clandestins ont été arrêtés dans la zone frontalière avec la Finlande. Ils ont écopé d’une amende de 2000 roubles (environ 300 dirhams) et ont été placés dans un centre de détention pour ressortissants étrangers dans l’attente d’être expulsés.

Selon les témoignages recueillis par le HuffPost Maroc auprès de plusieurs supporters marocains présents actuellement en Russie pour le Mondial, certains Marocains profitent de l’événement pour tenter d’entrer clandestinement dans des pays de l’Union européenne à travers les frontières russes.