ALGÉRIE
05/10/2019 15h:11 CET

Mokrane Ait Larbi dénonce "une atteinte au droit de la défense" après le refus de la constitution en faveur d’un détenu

Huffpost MG
Mokrane Ait Larbi

L’avocat Mokrane Ait Larbi dénonce l’atteinte au droit de la défense après le refus du juge d’instruction de la 1er Chambre du tribunal de Dar El Beida (Alger) de lui délivrer le permis de communiquer avec “un détenu politique”. “J’ai déposé ma lettre de constitution. Le juge devait me remettre le permis de communiquer et une copie du dossier. Il a refusé de le faire, sans motivation. J’ai chargé un confrère d’accomplir les formalités. Cela est légal puisque l’avocat peut faire lui-même les formalités ou charger un confrère. Je n’ai pas cherché à comprendre la réaction du juge. Cela s’est passé cette semaine. Il y a eu une atteinte grave au droit à la défense. C’est une infraction de toutes les lois et c’est une première. Je n’ai jamais vu un juge d’instruction refuser un permis de communiqué à un avocat régulièrement constitué”, dénonce l’avocat dans une déclaration à HuffPost Algérie, ce samedi 5 octobre.

Mokrane Ait Larbi n’envisage pas d’introduire une nouvelle demande de constitution. “Il faut d’abord qu’on tire cela au clair. Ce n’est pas un jeu d’enfant. Je vais aviser le bâtonnier sur cette situation. J’ai fait également appel à tous les barreaux pour réagir. Ensuite, c’est au ministère de la Justice de prendre la décision qui s’impose”, précise l’avocat. Il rendra public dans trois à quatre jours le nom du détenu politique. Il s’agit d’une personnalité connue arrêtée ces dernières semaines à Alger.