ALGÉRIE
25/08/2014 13h:23 CET | Actualisé 25/08/2014 19h:32 CET

Le yacht du roi Mohamed VI contrôlé par la Guardia Civil espagnole, incident diplomatique circonscrit

Wikimedia Commons

La Guardia Civil espagnol a effectué, le 7 août dernier, dans les eaux de Ceuta, un "contrôle de routine" sur le yacht du roi Mohamed VI provoquant un incident diplomatique vite circonscrit, rapporte le journal espagnol El Mundo.

Le roi Mohamed VI, indique le journal, a vu dans le comportement de la Guardia Civil un manque de respect pour sa personne.

L’auteur de l’article, Ignacio Cembrero, qui exerçait auparavant à El Pais, affirme que le roi Mohamed VI a appelé le roi d'Espagne Felipe VI pour se plaindre du comportement de la Guardia Civil.

La Guardia Civil avait effectué le contrôle après avoir été alertée par la présence de deux bateaux et de trois jet-skie qui, indique le journal, servent à transporter aussi bien des immigrants illégaux que de la drogue.

Un officier de la Guardia Civil, une fois monté sur le plus grands des bateaux a demandé aux personnes présentes de s'identifier ainsi que les documents de l’embarcation et a posé des questions sur sa destination.

Selon le récit d'El Mundo, il était sur le point de terminer la procédure quand est apparu un homme portant des lunettes et une casquette qui lui a demandé, en langue espagnole : "est-ce vous ne me connaissez pas". Sa réponse a été "non". L'homme a enlevé ses lunettes et sa casquette, le sergent a reconnu le roi. La patrouille a alors renoncé à poursuivre le contrôle.

El Mundo dit avoir confirmé la réalité de l'incident de plusieurs sources tout en précisant que le ministère espagnol de l'intérieur s’est refusé à tout commentaire.

Selon le journaliste, cinq jours après cet incident, le 12 aout, la cote andalouse a connu la plus grosse vague de flux d'immigrants. "Certains sources diplomatiques espagnoles établissent une relation entre les deux épisodes", mais d'autres sources officielles expliquent ce relâchement de la vigilance du côté marocain pour "d'autres raisons"

.

La colère du roi du Maroc était d'autant plus grande que, selon El Mundo, les autorités marocaines avaient informé les espagnols de la présence du yacht royal. Cependant l'information n'avait pas été transmise à la Guardia civil. La délégation du gouvernement espagnol à Ceuta ignorait la présence du roi dans les eaux de l'enclave.

Le roi Felipe VI aurait transmis la protestation de Mohamed VI au ministère de l'intérieur. Des démarches rapides avec des contacts entre avec les responsables marocains pour contenir l'incident.

Le commandant de la Guardia Civil, le lieutenant-colonel Andrés López a reçu l'ordre de se rendre sur place avec d’autres officiers. Une heure et demie après l'incident, il est venu présenter ses excuses au monarque marocain.

Retrouvez les articles du HuffPost Maghreb sur notre page Facebook.