ALGÉRIE
01/04/2019 16h:56 CET | Actualisé 01/04/2019 17h:04 CET

Mohamed Mediene, dit Toufik dément toutes les accusations colportées par Echourouk contre lui

HuffPost Algérie

 Mohamed Mediene, dit Toufik, ancien général de corps d’armée à la retraite, dément formellement toutes les accusations colportées  contre lui par Ecourouk. TV dans la soirée du 30 mars 2019. C’est la deuxième fois que l’ancien puissant homme des services algériens sort de sa réserve pour se défendre. La première fois c’était pour défendre un de ses proches collaborateurs Abdelkader Aït Ourab dit général Hassan arrêté en 2015. Le HuffPost Algérie reproduit le document intégralement. 

 

 Déclaration

Dans la soirée du 30 Mars 2019, la Chaîne de télévision Echorouk s’est prêtée volontairement à une manipulation grossière en donnant une information invraisemblable qui ne correspond ni à mon éthique ni à mes principes.

Je n’ai jamais rencontré, ne serait-ce qu’une seule fois, le personnage des services de sécurité qui est cité comme ayant assisté à cette pseudo-réunion, depuis que j’ai quitté mes fonctions.

M’accuser d’avoir rencontré des agents étrangers pour évoquer des sujets relevant de la souveraineté nationale est une tentative délibérée de me porter préjudice. Je suis connu à l’intérieur du pays et en dehors pour avoir combattu toutes les ingérences extérieures qu’elles soient politiques, culturelles ou économiques.

Quelle que soit la gravité des problèmes politiques qui traversent le pays, je ne peux dévier en aucun cas le principe de la défense de la souveraineté nationale. C’est une règle immuable que j’ai toujours respectée dans mon comportement et mes actes.

Mohamed MEDIENE Général de corps d’armée à la retraite