ALGÉRIE
16/04/2019 16h:29 CET | Actualisé 17/04/2019 13h:24 CET

Abdellah Haboul: "Tout les membres du Conseil Constitutionnel doivent démissionner, pas seulement Belaïz"

DR

Après la démission mardi 16 avril du président du Conseil Constitutionnel Tayeb Belaïz, un des “3B” visés par les manifestations populaires qui se poursuivent, le chef de l’Etat par intérim peut-il procéder à son remplacement?

Pour le magistrat et ancien syndicaliste Abdellah Haboul, M. Bensalah peut  désigner un successeur à M. Belaïz selon la constitution. “L’article 104 qui limite les prérogatives du chef de l’Etat par intérim ne l’empêche pas de désigner le président du Conseil Constitutionnel”.

Me Haboul estime par contre que selon “l’esprit de la Constitution”, tout les membres du Conseil Constitutionnel doivent démissionner pour “faute grave”, et pas seulement M. Belaïz.

“Alors que leur mission devait être de veiller au respect de la Constitution, les membres du Conseil Constitutionnel ont cautionné l’annulation anti-constitutionnelle de la présidentielle du 18 avril par Abdelaziz Boutelfika et lui ont donné une couverture légale. Rien que pour cela, ils doivent démissionner”, a-t-il estimé.