ALGÉRIE
08/11/2015 11h:58 CET | Actualisé 08/11/2015 11h:58 CET

Le Mobile Film Festival 2015 consacre une minute au changement climatique (VIDÉO)

MFF Facebook
Le Mobile Film Festival 2015 célèbre ses dix ans sur le thème du climat

Et si avec "un mobile," en "une minute", vous réalisiez "un film" qui pourrait avoir un impact sur le monde de demain? C'est le défi qu'ont relevé des friands de la caméra, ou simplement accros à leur téléphone portable pour le Mobile Film Festival 2015.

Pour sa dixième édition, le festival, crée par Bruno Smadja, marche dans les pas de l'actualité en présentant une sélection de films sur la thématique du climat, intitulée "Act On Climate Change", en partenariat avec l'Organisation des Nations unies.

À quelques semaines de la COP21 qui se tient à Paris et à laquelle il est également affilié, le festival a dévoilé sa sélection officielle constituée de 75 films sur 765 candidatures, venant de 27 pays sur les 70 participants.

Les cinéastes amateurs se sont armés de leur téléphone pour réaliser leurs courts-métrages d'une minute sur les thèmes des déchets, de la pollution, de l'eau ou encore de l'alimentation. Des quatre coins du monde, de l'Iran au Brésil en passant par la France, ils s'illustrent dans différents genres cinématographiques tels l'humour, l'horreur, le documentaire et même la comédie musicale.

"1 mobile, 1 minute, 1 film"

Un florilège d'œuvres originales et ambitieuses qui témoignent du regard de milliers de citoyen sur le monde d'aujourd'hui et de demain, et le rôle que chacun peut jouer face au changement climatique. Chaque film, sous-titré en anglais et bien d'autres langues (dont le français), est soumis au vote du public sur le site du Mobile Film Festival et est accessible sur les comptes Facebook et YouTube du festival.

Le 7 décembre prochain, un jury prestigieux, composé du réalisateur brésilien Fernando Meirelles (La Cité de Dieu), de l'acteur haïtien Jimmy Jean-Louis vu dans les séries Heroes et Heroes: Reborn, de l'actrice et réalisatrice française Zabou Breitman (No et moi), du réalisateur d'origine marocaine Hicham Ayouch (Fièvres) et de l'artiste et premier ambassadeur numérique de l'ONU, Yacine Aït Kaci (Elyx) remettra deux bourses, ainsi que plusieurs prix aux meilleures participations.

"1 mobile, 1 minute, 1 film": tel est le principe qui opère dans ce festival. Une démarche pour faire bouger quelques lignes et éveiller des consciences. Et une génération numérique qui prouve encore combien elle est connectée et surtout prête à s'exprimer sur une problématique qui va occuper l'agenda de bons nombres de dirigeants mondiaux d'ici quelques jours.

>>>Découvrez une sélection vidéo de quelques documentaires présentés au festival:

Galerie photo Mobile Film Festival 2015 Voyez les images

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.