MAGHREB
28/11/2014 10h:53 CET | Actualisé 28/11/2014 11h:26 CET

Meurtre d'un militaire à Zaârour: Un crime de droit commun selon le ministère de la Défense

AFP

Le meurtre commis, dans la nuit de jeudi 27 à vendredi 28 novembre, à la caserne de Zaârour à Menzel Bourguiba (Bizerte), contre un miliaire s'est révélé un crime de droit commun et non pas un acte terroriste, selon le ministère de la Défense nationale.

D'après les premiers éléments de l'enquête, le caporal de l'armée nationale Mokhtar Khiari a été tué par son collègue, alors qu'il était en faction pour surveiller le pourtour extérieur de la caserne, explique le département de la Défense dans un communiqué.

"Affecté dans la même caserne, l'auteur du crime a simulé une attaque terroriste pour maquiller son meurtre", a ajouté la même source, faisant remarquer que "ce meurtre a été motivé par un règlement de comptes liés à un ancien différend".

La Tunisie fait face depuis la révolution de janvier 2011 à la multiplication d'attaques armées ayant causé la mort de dizaines de policiers et militaires. Ces violences sont attribuées à des groupes jihadistes par les autorités.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.
Retrouvez les articles du HuffPost Maghreb sur notre page Facebook.