MAROC
12/07/2019 10h:09 CET | Actualisé 12/07/2019 10h:37 CET

Double meurtre d'Imlil: L'épilogue du procès attendu le 18 juillet

Le verdict sera prononcé.

ASSOCIATED PRESS

PROCÈS - La Chambre criminelle chargée des affaires du terrorisme près l’annexe de la Cour d’appel à Salé a reporté, à l’issue de l’audience tenue hier jeudi 11 juillet, l’examen du procès des 24 accusés dans l’affaire du meurtre des deux touristes scandinaves dans la région d’Imlil au jeudi 18 juillet. Ce sera une audience consacrée au dernier mot des accusés et à la clôture des débats. 

Les accusés, dont un ressortissant portant la double nationalité suisse et espagnole, sont poursuivis notamment pour “constitution d’une bande pour préparer et commettre des actes terroristes, atteinte à la vie de personnes avec préméditation, possession d’armes à feu et tentative de fabrication d’explosifs en violation à la loi, dans le cadre d’un projet collectif visant à porter gravement atteinte à l’ordre public”.

Dans le cadre des investigations effectuées après la découverte des corps sans vie de deux touristes étrangères le 17 décembre dernier dans la région d’Imlil, le Bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ), relevant de la Direction générale de la surveillance du territoire national (DGST), avait annoncé l’arrestation des personnes accusées, en collaboration avec la gendarmerie royale et la sûreté nationale. 

Entamé le 2 mai, le procès a été marqué par la requête de la partie civile de poursuivre l’Etat pour indemniser les familles des victimes. Et à l’audience du 30 mai, deux des accusés, à savoir, Abdessamad Ejjoud et Youness Ouaziyad ont admis avoir attaqué et décapité les deux jeunes femmes. Un troisième suspect, Rachid Afatti, a avoué avoir effectué l’enregistrement des meurtres. “J’en ai décapité une (...), je regrette”, a déclaré Abdessamad Eijoud. Et d’ajouter “Ouaziyad a tué l’autre (...) Nous aimions l’EI et nous priions Dieu pour lui”.