MAROC
30/12/2018 16h:33 CET

Meurtre des touristes scandinaves à Imlil: 15 personnes déférées devant le juge anti-terroriste

Parmi eux 3 sont récidivistes.

- via Getty Images

JUSTICE - Le volet judiciaire du double meurtres d’Imlil commence. Ce dimanche 30 décembre, 15 personnes ont été déférées devant le juge anti-terroriste. Toutes sont suspectées d’être impliquées dans le meurtre des deux touristes étrangères dans les environs de Marrakech le 17 décembre, indique le procureur général près la cour d’appel de Rabat dans un communiqué.

Dans ce dernier, il affirme que le ministère public a réclamé au juge d’instruction de mener ses investigations auprès des suspects pour des actes liés au terrorisme, dont “la constitution de groupe en vue de préparer et de perpétrer des actes terroristes et intenter à la vie d’autrui”, et “la participation à ces actes avec préméditation”.

Les 15 sont aussi poursuivis pour avoir perpétré “des actes barbares dans le cadre de ce crime”, précise le procureur général.

3 récidivistes

Parmi les 15 personnes présentées devant le juge, 3 sont récidivistes et auraient inciter les autres “en les convainquant de perpétrer des actes terroristes et d’apologie du terrorisme”.

Le procureur rappelle que 7 autre personnes également suspectées dans ce crime sont placées en garde à vue pour le moment.

Une déclaration qui intervient alors que le Bureau Central des Investigations Judiciaires (BCIJ) annonçait hier l’arrestation d’un ressortissant hispano-suisse pour liens présumés avec certaines personnes arrêtées dans l’affaire du meurtre des deux touristes, norvégienne et danoise, dans la commune d’Imlil. 

Cette arrestation marque un pas de plus dans l’enquête menée par le BCIJ. Le patron de ce dernier, Abdelhak Khiam, dévoilait, dans un entretien à l’AFP en début de semaine, le profil des principaux suspects appréhendés. Il y avait notamment indiqué que la “cellule démantelée comprenait 18 membres”, tous interpellés.