ALGÉRIE
27/07/2018 11h:36 CET

A Washington, Messahel défend la théorique liberté de culte en Algérie

L’article 3 de la Loi de 2006, fixant les conditions et règles d’exercice des cultes autres que musulmans, qui stipule que “les associations religieuses des cultes autres que musulmans bénéficient de la protection de l’Etat” est-il respecté?

Yann Arthus-Bertrand via Getty Images
La Place des Martyrs, ses mosquées et la Casbah d'Alger - Photo d'archive. 

L’Algérie consacre-elle la liberté du culte? En théorie oui. La constitution et la législation algérienne garantissent cette liberté fondamentale. Et c’est cette liberté théorique qu’est parti défendre et expliquer Abdelkader Messahel, ministre des Affaires étrangères, à Washington. 

C’est donc à la conférence ministérielle sur les liberté religieuses organisée dans la capitale américaine jeudi 27 juillet que Abdelkader Messahel a mis en exergue les garanties constitutionnelles des libertés de conscience, d’opinion et d’exercice du culte en Algérie.

Invité par le Secrétaire d’Etat américain Mike Pompeo, M. Messahel a notamment rappelé les dispositions de l’article 42 de la Constitution algérienne qui stipule que “La liberté de conscience et la liberté d’opinion sont inviolables. La liberté d’exercice du culte est garantie dans le respect de la loi”.

Il a tenu à souligner que la réunion de Washington “intervient dans un contexte international marqué par la montée des intolérances de toutes natures, par la xénophobie, l’islamophobie et un amalgame dévastateur entre la religion musulmane et le fléau du terrorisme”.

M. Messahel a, par ailleurs, souligné “l’attachement du législateur comme des institutions algériennes chargées de l’application de la loi à veiller à la réunion de toutes les conditions requises pour favoriser les libertés consacrées par la Constitution et les lois de la République”.

Il a affirmé “qu’en Algérie, l’exercice du culte, musulman ou autre, se fait dans le cadre de la loi qui est opposable à l’ensemble des citoyens et concerne l’ensemble des religions”.

Il a précisé que “les lois algériennes sont conformes dans leur énoncé aux engagements internationaux pris par l’Algérie et à leurs dispositions relatives à l’exercice de la liberté de religion, en accordant un traitement légal à la religion musulmane et aux autres religions”.

 

Théorie et pratique

“Le ministère en charge du culte ne s’appelle d’ailleurs pas ministère des affaires islamiques, mais le ministère des Affaires religieuses et des Waqfs”, a-t-il ajouté pour souligner que le département de Mohamed Aissa était celui de toutes les religions pratiquées ou tolérés en Algérie.

Cependant, l’article 3 de la Loi de 2006, fixant les conditions et règles d’exercice des cultes autres que musulmans, qui stipule que “les associations religieuses des cultes autres que musulmans bénéficient de la protection de l’Etat” est-il pour autant respecté?

En septembre 2017, le président du Haut Conseil Islamique (HCI) Bouabdellah Ghlamallah avait explicitement soutenu que “la liberté de conscience est garantie uniquement aux religions connues”. 

L’Algérie s’était faite, à maintes reprises, taper sur les doigts notamment à cause des persécutions des chrétiens, des chiites ou encore des Ahmadis. Ces deniers ont été à plusieurs fois l’objet de communiqués des organisations internationales notamment Amnesty qui dénonce souvent les rafles et les procès dont ils sont parfois la cible.

Selon Amnesty international, “au moins 280 femmes et hommes ahmadis ont fait l’objet d’enquêtes ou de poursuites” en 2016 “après une vague d’arrestations qui a suivi le rejet par les autorités d’une demande d’enregistrement d’une association ahmadie et de l’inauguration d’une mosquée en 2016.” 

Aussi, “la tolérance , la modération, le dialogue” qu’a évoqué Messahel sont mis à rude épreuve dans la réalité des choses. 

L’Algérie doit donc consentir davantage d’effort pour parvenir à “asseoir durablement la paix, la sécurité, la fraternité et l’égalité entre tous ses citoyens”, prônées par Abdelkader Messahel à Washington.  

 

Loading...