MAROC
15/07/2019 13h:40 CET

Mercato: Antoine Griezmann regrette la réaction de l'Atlético Madrid

"Dommage par rapport à l’Atlético. Je suis allé les voir exprès pour ne pas les prendre en porte-à-faux...".

NurPhoto via Getty Images

MERCATO - Antoine Griezmann s’est exprimé sur le conflit entre Atlético Madrid et FC Barcelone suscité par son transfert du premier vers le second. Lors de sa conférence de presse de présentation au sein du club catalan, hier, le joueur français est revenu sur les conditions de son départ de l’Atlético Madrid. L’attaquant de 28 ans s’est surtout exprimé sur la réaction de son ancien club par rapport à son transfert, notamment en ce qui concerne la somme de 120 millions d’euros versée par le Barça, vendredi, pour payer sa clause libératoire jugés “insuffisante”. Et pour cause, l’Atlético soutient que ce montant avait été revu en hausse et qu’il n’était plus de 120millions d’euros, mais de 200millions d’euros. 

“Dommage par rapport à l’Atlético. Je suis allé les voir exprès pour ne pas les prendre en porte-à-faux, qu’ils puissent préparer l’avenir (...) On s’était mis d’accord, mais finalement, ça a changé, mais voilà, c’est comme ça, faut accepter”, a t-il déclaré. Et d’ajouter “c’est toujours difficile de quitter un endroit où on se sent bien, qui est comme ta famille. J’ai du respect et de l’admiration pour ce club et je crois que j’ai tout donné sur le terrain du début à la fin de la saison, et je n’ai aucune honte”.

Vendredi 12 juillet, quelques minutes après l’annonce du Barça du recrutement du joueur français, l’Atletico Madrid a contre attaqué en publiant un communiqué contestant le montant de la close libératoire tout en annonçant des poursuites à son encontre. Le club madrilène a souligné qu’il lancera des “procédures” pour défendre ses “intérêts” après cette officialisation du transfert d’Antoine Griezmann qui a, selon ce club, rompu son contrat de manière “unilatérale”. Selon le quotidien sportif espagnol As, le club compte saisir la FIFA pour contester le montant de la clause libératoire.

Rappelons que le transfert de l’international français est l’un des plus gros de ce mercato estival. Le départ de l’attaquant a été confirmé, vendredi, par le Barça:Le FC Barcelone a payé la clause libératoire du joueur français Antoine Griezmann, qui n’appartient plus à l’Atlético de Madrid. Le montant de la clause s’élève à 120 millions d’euros”, avait alors annoncé le club catalan. Et de préciser que “le nouveau joueur du Barça signera un contrat de 5 saisons, jusqu’au 30 juin 2024”.