TUNISIE
05/06/2018 17h:59 CET | Actualisé 05/06/2018 18h:00 CET

France: Menacé d'expulsion par la préfécture, le jeune tunisien qui avait sauvé deux enfants d'un incendie ne sera finalement pas expulsé

La préfecture du Val-d’Oise a décidé, d’abroger l’Obligation de Quitter le Territoire Français dont il faisait l’objet

Sous la menace d’une expulsion du territoire français, une mobilisation et une médiatisation du sort du jeune Tunisien Mohamed Aymen Latrous, ont amené lundi 4 juin au soir, la préfecture à se déjuger.

En effet, la préfecture du Val-d’Oise a décidé, d’abroger l’OQTF (Obligation de Quitter le Territoire Français) dont il faisait l’objet, en s’appuyant officiellement sur une promesse d’embauche en CDI à temps plein reçue par Aymen Latrous.

Selon un communiqué publié par le préfet du Val-d’Oise, celui-ci affirme avoir “décidé de procéder à un réexamen de la situation de l’intéressé”, ce qui ne satisfait pas l’avocat du jeune tunisien Philippine Parastatis.

“La décision de la préfecture n’est pas satisfaisante si elle ne consiste qu’à un réexamen du dossier. Si le même type d’acte de bravoure peut donner lieu à une naturalisation, comme c’est le cas de Mamoudou Gassama, elle doit, à tout le moins, donner lieu à l’obtention d’un titre de séjour à Aymen Latrous” a-t-elle déclaré au Parisien.

Le jeune homme de 25 ans avec deux amis, avait porté secours à deux enfants qui étaient confinés dans une pièce de leur appartement dont la cuisine était en flammes, après avoir entendu les appels à l’aide de leur mère. Un sauvetage qui, contrairement à l’acte de Mamoudou Gassama, le jeune migrant malien qui a sauvé un enfant à Paris, n’a pas été filmé.