ALGÉRIE
30/04/2018 15h:04 CET

Même quand Ould Kaddour va au hammam, le "kiyass" lui parle d'ExxonMobil

RYAD KRAMDI via Getty Images
Abdelmoumen Ould Kaddour, PDG de Sonatrach, le 16 janvier 2018 à In Amenas.

Même quand le PDG de Sonatrach va au hammam, le “kiyass” (masseur) lui parle des négociations qu’il mène avec les majors américaines. C’est en tout cas ce qu a affirmé Abdelmoumen Ould Kaddour,, lundi 30 avril, en racontant une anecdote lors d’une conférence à Alger.

“Abdou, comment ça va avec ExxonMobil?”, aurait demandé le masseur à M. Ould Kaddour lors de sa visite au hammam le weekend dernier, selon l’anecdote racontée “sérieusement” par le PDG de Sonatrach lors de la conférence de présentation du bilan du groupe de l’exercice 2017 et sa nouvelle stratégie SH2020/2030.

 

 

 

S’il raconte cette histoire, c’est pour illustrer l’importance accordée, selon lui, par l’opinion publique à l’intérêt que montre la multinationale américaine pour investir en Algérie. 

Abdelmoumen Ould Kaddour a parlé plusieurs fois de discussions entre Sonatrach et Exxonmobil. Sans révéler quels types de projets intéressent cette dernière, le patron du groupe algérien a affirmé le 18 avoir tenu, à trois reprises, des discussions à Alger avec la corporation basée au Texas. Une preuve, selon lui de l’amélioration du climat des affaires en Algérie. 

Selon des observateurs, le upstream offshore en Algérie intéresse ExxonMobil. Cependant, le groupe américain lorgne aussi l’amélioration du taux de récupération des champs pétroliers de Hassi Messaoud.

 

Loading...