MAROC
07/12/2015 08h:07 CET

Melilla: Pourquoi la pression migratoire est (un peu) plus faible dans le centre d'accueil des migrants

S.R
Melilla: Pourquoi la pression migratoire est (un peu) plus faible dans le centre d'accueil des migrants

IMMIGRATION - Environ 1.000 personnes résident actuellement au Centre d'accueil temporaire des migrants (CETI) dans l'enclave espagnole de Melilla, contre 2.000 en période de forte pression migratoire, rapportait ce dimanche 6 décembre le quotidien espagnol 20minutos.es.

Selon Abdelmalik El Barkani, délégué du gouvernement de Melilla qui a donné ces chiffres, cette baisse du nombre de migrants accueillis dans le centre peut s'expliquer par deux raisons: les difficultés rencontrées par les migrants qui ne parviennent pas à escalader la double clôture, surveillée de près par les membres de la police espagnole et de la sécurité marocaine, et les transferts réguliers de réfugiés syriens vers la péninsule espagnole.

Début septembre, l'Espagne avait accepté d'accueillir environ 15.000 réfugiés dans les mois à venir suite aux recommandations de la Commission européenne sur les quotas de réfugiés.

Le délégué gouvernemental de Melilla a également rappelé que la plupart des migrants accueillis dans le Centre étaient des Syriens, surtout des familles qui demandent l'asile. En août dernier, le CETI de Melilla avait annoncé l'ouverture de 500 places supplémentaires pour faire face à l'afflux de réfugiés syriens.

Samedi 5 décembre, trois clandestins subsahariens ont néanmoins réussi à pénétrer dans l'enclave espagnole, probablement en se cachant dans le double fond d'un véhicule en provenance du Maroc, ont rapporté les médias locaux.

Galerie photo Melilla, forteresse de l'Europe Voyez les images