MAROC
11/02/2019 12h:25 CET

Melilla: La Guardia Civil démantèle un réseau qui fabriquait de fausses cartes de transport aux passeurs

77 personnes sont concernées par une enquête, 4 d’entre elles ont été arrêtées.

Guardia Civil

FRONTIÈRE - Ce 11 février, la Guardia Civil a annoncé avoir démantelé une organisation qui agissait en faveur des passeurs de Melilla. Si 77 personnes sont concernées par une enquête, 4 d’entre elles ont pour l’instant été arrêtées. Elles sont accusées de falsification documentaire, de corruption et de prévarication. 

“Ce groupe criminel, composé de citoyens espagnols et marocains, favorisait l’obtention frauduleuse de cartes de transport de véhicules”, précise la Guardia Civil dans un communiqué. Les cartes étaient ensuite utilisées dans l’enclave espagnole du Maroc, Melilla, pour le transport de marchandises par les frontières terrestres. 

“Les enquêtes ont commencé en mai dernier, lorsque la Guardia Civil a constaté une augmentation disproportionnée des flux de marchandises. Au cours des trois dernières années, une augmentation de 200 à 1.000 véhicules dédiés à cette activité a été détectée dans le célèbre Barrio Chino de Melilla”, précise la police espagnole.  

Un fonctionnaire parmi les accusés

Guardia Civil

Durant son enquête, la Guardia Civil est remontée jusqu’à la province de Valence (Est de l’Espagne). “Ces autorisations avaient été émises frauduleusement par un fonctionnaire du service de transport territorial de Valence”, facturées d’un montant allant de 4.000 à 5.000 euros. “Les demandeurs ont été enregistrés avec un faux domicile fiscal à Valence, afin de se conformer aux exigences de la réglementation en vigueur”.

La police judiciaire de Melilla a saisi des téléphones, des ordinateurs portables, divers matériels informatiques, 11.750 euros et de nombreux documents qui sont en cours d’analyse.