TUNISIE
14/07/2018 14h:54 CET

Mehdi Ben Gharbia démissionne du gouvernement

"Aujourd’hui, je retrouve ma liberté d’expression"

FETHI BELAID via Getty Images

Le ministre chargé des Relations avec les instances constitutionnelles, la société civile et les organisations des droits de l’homme Mehdi Ben Gharbia a présenté samedi sa démission au chef du gouvernement, qui l’a acceptée.

Dans une vidéo publiée sur sa page Facebook, Mehdi Ben Gharbia explique les raisons de ce choix: “Ma démission aujourd’hui vient du fait qu’on ne travaille pas le pays seulement en étant ministre. Aujourd’hui, je retrouve ma liberté d’expression pour défendre mes positions, mes convictions et pour continuer à soutenir les politiques du gouvernement sans avoir un devoir de réserve imposé aux membres du gouvernement”.

“Je continuerai à défendre ce en quoi je crois: les réformes, la stabilité politique et gouvernementale, nécessaires à notre pays” a-t-il ajouté.

”Notre pays a réussi un exploit en terme de transition démocratique depuis 2011 (...) mais cela n’est pas suffisant, et n’a pas de sens sans croissance économique” a-t-il également précisé..

Soutenant le travail du gouvernement dans lequel il est depuis le 27 août 2016, il affirme: “Ce gouvernement a commencé des réformes qui n’ont pas été faites depuis des années en matière de fiscalité, de retraites, d’entreprises publiques (...) J’ai cru à ces réformes et j’ai oeuvré dans ce sens au sein du gouvernement”.

″Je suis convaincu que nous sommes sur le bon chemin, et que nous n’avons pas d’autre choix que les réformes” a martelé Ben Gharbia avant de reprocher que le débat de ces derniers mois ne se concentre seulement que un éventuel remaniement ministériel.

″Depuis plusieurs mois, au lieu que les discussions tournent autour des réformes et du calendrier de leur mise en oeuvre (...) elles tournent autour du changement de gouvernement, comme si les problèmes (...) étaient seulement liés au fait de changer le chef du gouvernement, le 7ème depuis 2011″.

″Malheureusement cela n’est ni sérieux et ni souhaitable pour le pays” a-t-il conclu.

Mehdi Ben Gharbia a succédé à Kamel Jendoubi à ce poste le 27 août 2016. Auparavant, il était député à l’Assemblée des représentants du peuple, élu à Bizerte. Il a également été membre de l’Assemblée Nationale Constituante sous la bannière du PDP, qu’il quittera pour rejoindre l’Alliance Démocratique. Il quittera également celui-ci et se présentera comme indépendant. 

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.