MAROC
11/04/2019 18h:55 CET

Medina Party, le concept de soirées qui s'inspire du Maroc s'apprête à faire le tour du monde

Lanternes colorées, danseuses et sonorités électro-orientales... Les soirées "Médina" quittent Paris.

Medina Party

PHÉNOMÈNE - Faire la fête à la marocaine, tout un art que ce jeune casablancais installé à Paris a bien compris! Après 4 soirées parisiennes qui ont battu leur plein, Othman Lahlou, fondateur du très populaire concept de soirées oriental-house “Médina”, s’apprête à exporter son univers déjanté en organisant dès cet été des événements à Marbella, Madrid, Sao Paolo et Casablanca. 

Lanternes colorées, palmiers, tapis berbères suspendus, danseuses orientales, et sonorités électro-orientales... Le DJ marocain de 24 ans a vu les choses en grand et propose aux clubbers une véritable escapade au cœur de la médina de Marrakech, le temps d’une soirée entre rêve et réalité.

“Notre objectif est de mettre en avant le Maroc, notamment à travers la décoration, pour laquelle les éléments ont été entièrement achetés à Marrakech”, précise le fondateur au HuffPost Maroc.

“Face aux succès des chapitres parisiens, dont le dernier dans le
club électro le plus en vogue du moment, The Key, nous avons été contactés par plusieurs clubs étrangers très prisés. Nous n’avons toujours pas les dates exactes, mais nous pouvons déjà annoncer que nous aurons dès juin, une soirée ‘Medina’ au V Club Casablanca, une autre à l’Opium de Madrid et 3 dates au club Olivia Valère de Marbella, qui nous ont proposé de coproduire une soirée par mois durant tout l’été. En décembre, la ‘Medina Party’ prendra la direction de Sao Paolo”. 

DR

Mêlant musique électronique et sonorités orientales, allant des rythmes gnaoua, aux chansons de Oum Kalthoum en passant par la musique marocaine et arabe, le concept fait carton plein auprès des noctambules branchés depuis son lancement en novembre dernier. 

“Jusqu’à présent, toutes nos soirées ont été sold out. Musicalement parlant, notre but est de créer une alchimie sonore à base d’électro mixés avec une rythmique orientale (gnawa, ethniques et afro). Le tout couronné par des shows de danseuses orientales, cracheurs de feu, et un percussionniste très connu de la nightlife parisienne qui met une ambiance survoltée”, nous explique Othman Lahlou.

Ayant pour cible principale les jeunes étudiants marocains du monde, les soirée “Medina” comptent bien devenir le nouveau phénomène à la mode.