MAROC
24/01/2019 10h:57 CET

Medhi Benatia pourrait quitter la Juve fin janvier

Le défenseur marocain est dans le viseur de plusieurs clubs.

Soccrates Images via Getty Images
Mehdi Benatia lors d'un match contre l'AC Milan le 11 novembre 2018.

FOOTBALL - Medhi Benatia laissera-t-il bientôt son maillot noir et blanc au vestiaire? La Juventus de Turin serait en tout cas prête à laisser partir l’international marocain à la fin du mois. Selon plusieurs médias italiens, le footballeur ferait actuellement l’objet d’intenses tractations entre le club turinois dans lequel il évolue depuis 2016 et différents clubs étrangers intéressés pour le racheter.

Selon La Gazzetta dello Sport, le défenseur central de 31 ans compte de nombreux admirateurs et pourrait être l’un des joueurs à quitter Turin pendant le mercato hivernal. “Une rencontre entre la direction de la Juventus et les agents des joueurs vient de s’achever: la possibilité d’un transfert pour le 31 janvier était à l’ordre du jour, et les prétendants sont déjà alignés pour faire la cour au défenseur marocain”, indique le quotidien sportif.

Côté européen, les clubs anglais Arsenal et Fulham s’agitent ainsi depuis quelques jours, prêts à se manifester en cas d’ouverture par le club italien. Le Barça et l’AC Milan serait également intéressés. Mais “les sirènes viennent aussi de l’Orient”, précise le journal italien: la Chine, les Emirats arabes unis et le Qatar seraient entrés dans la course pour racheter le joueur.

Le club qui s’attirera les faveurs de Medhi Benatia devra tout de même être prêt à mettre sérieusement la main au portefeuille. Selon Sky Sport Italia, le club qatari Al-Duhail aurait déjà fait une offre de près de 10 millions de dollars à la Juventus.

Alors que son contrat avec le club turinois court jusqu’en juin 2020, le joueur marocain n’aurait pas vraiment de regrets à quitter la Juve. Benatia n’a en effet foulé la pelouse qu’à six reprises cette saison sur 24 matchs, cinq fois en championnat (Serie A) et une fois en Ligue des champions. 

Des apparitions sporadiques qui laissent un goût amer dans la bouche du joueur, même s’il ne s’avoue pas vaincu. “En cette période difficile (...) il faut continuer à avancer la tête haute car un lion ne meurt jamais, il dort”, écrivait le capitaine des Lions de l’Atlas le 26 décembre sur Instagram, après être resté une énième fois sur le banc lors de la rencontre entre la Juventus et l’Atalanta. Le lion pourrait donc bientôt se réveiller sous des cieux plus cléments.