MAROC
29/03/2018 15h:03 CET

Mawazine: Voici le programme explosif de la soirée d'ouverture

Et les fans d'électro vont être ravis!

Martin Garrix

CULTURE - L’Association Maroc Cultures a frappé fort cette année encore. Quelque jours après l’annonce de la participation de Bruno Mars et Majida El Roumi, la programmation de la soirée d’ouverture de la 17ème édition du Festival Mawazine vient d’être dévoilée. En tête d’affiche? Le jeune prodige de la scène électro, Martin Garrix, qui se produira sur la scène de l’OLM Souissi le 22 juin. 

À seulement 21 ans, Martin Garrix s’est imposé comme une pointure incontournable de la scène électro pop. Habitué des plus grands festivals du monde, de Tomorrowland à Coachella en passant par l’Ultra Music Festival, le jeune DJ donne rendez-vous à son public au Maroc sur la scène de l’OLM Souissi. Le jeune néerlandais qui s’est fait connaître en 2013 avec “Animals”, alors qu’il n’avait que 17 ans, a réussi à se faire un nom en signant des tubes avec les plus grands, de “So Far Away” avec David Guetta, “Scared to be lonely” avec Dua Lipa ou encore “The only way is up” avec Tiësto. Ses shows explosifs et ses sons énergiques, lui ont valu de gagner à deux reprises la première place du Top 100 de DJ Mag. 

Le même soir, c’est la star de la chanson arabe Kadim Al Sahir, qui se produira pour la troisième fois sur la scène Nahda, pour le plus grands bonheur de ses fans.

Et comme le veut la tradition du festival, plus de la moitié de la programmation sera dédiée aux artistes marocains. C’est ainsi que le jeune Ihab Amir marquera le début des festivités sur la scène de Salé. Originaire de Safi, le chanteur de 22 ans qui a brillamment remporté un MEMA Award après avoir été en lice pour un MUREX d’or dans la catégorie “chanteur le plus populaire du monde arabe”, sera à l’affiche aux cotés du très populaire Amine Temri, dit Aminux, le Tangérois interprète notamment de “Machi Bhalhou” ou “Jehdi Tsala”, qui sera suivi du groupe Cravata, qui revisite le folklore marocain et les plus grands tubes internationaux pour les transformer en sonorités festives qui cartonnent sur les réseaux sociaux.

DR

La scène du Bouregreg rassemblera quant à elle les passionnés de musiques africaines qui auront rendez-vous avec le ghanéen Ebo Taylor. Figure du style afrobeat, le guitariste plongera au cœur des traditions régionales.

Le Théâtre National Mohammed V plonge pour sa part les spectateurs dans l’univers musical du violoniste Ara Malikian. Arménien ayant grandi au Liban avant d’étudier la musique en Allemagne et en Angleterre, pour ensuite s’installer en Espagne, cet artiste cosmopolite est considéré comme une légende vivante.

Le festival, qui se tiendra du 22 au 30 juin 2018, réserve d’autres surprises à son public, qui devra encore s’armer de patience avant de découvrir les autres artistes associés à cette 17e édition. 

LIRE AUSSI: